Accueil National "Notre objectif est de monter rapidement une usine en Algérie"

Phillipe Semin, président du groupe International Semin

"Notre objectif est de monter rapidement une usine en Algérie"

5571

Le Groupe international français spécialisé dans la fabrication de colles, enduits et produits plâtrerie envisage de s’installer en Algérie à travers le montage d’une usine, probablement à Béjaïa.

C’est ce que le président de ce Groupe a annoncé hier, à l’occasion de l’inauguration du siège social de la filiale SEMIN Algérie à Béjaïa, laquelle est issue d’un partenariat franco-algérien.
« Actuellement nous travaillons dans trente-cinq pays du monde. Nous avons trois usines en France et trois filiales implantées en Europe de l’Est, en Pologne, en Tchéquie et en Russie où nous sommes en train d’implanter une usine. Aujourd’hui, la filiale SEMIN Algérie est née. Notre objectif en Algérie également, est de monter très rapidement une usine, d’autant plus que le marché y est considérable » a déclaré M. Phillipe Semin Président de ce groupe dans son allocution, prononcée en présence du wali de Béjaïa, du directeur de l’OPGI et d’un nombre important d’entrepreneurs de la région.
Pour cet homme d’affaire français, le choix de l’Algérie pour y installer une usine n’est pas fortuit. « Dans un premier temps, nous allons commercialiser les produits que nous fabriquons en France et dans un deuxième temps nous fabriquerons nos produits ici en Algérie, car c’est un pays important, ayant des richesses considérables et connait un boom extraordinaire dans la construction. La France est un pays très proche de l’Algérie, il n’y a que la mer qui nous sépare et nous avons la chance de parler la même langue », a encore indiqué le premier responsable du Groupe SEMIN.
Pour sa part, le partenaire algérien dans cette filiale, en l’occurrence M. Nadir, un enfant de Béjaïa, a déclaré que ce projet constitue pour lui l’accomplissement d’un rêve. « Aujourd’hui, je suis heureux et même très ému, car, c’est pour moi un rêve qui s’accompli, le fait de faire venir ici à Béjaïa un grand groupe qui est aussi un leader Européen dans la fabrication de colles, d’enduits et de plâtreries. Je pense que nous irons très loin en Algérie, notamment, avec la création de cette usine qui nous tient à cœur et qui nous permettra de participer au développement de notre pays en créant de la richesse et de l’emploi », a estimé ce businessman.
De son côté le wali de Béjaïa, M. Hamou Ahmed Touhami, tout en souhaitant que cette entreprise « puisse s’installer fortement en Algérie à travers l’implantation d’une usine », a assuré ses responsables sur sa disposition à leur dégager une assiette foncière dans le cadre du programme de création de zones d’activités.

Boualem Slimani