Accueil National Plus de 6 000 candidats pour 254 postes !

Tizi-Ouzou Le concours de recrutement des enseignants a commencé hier

Plus de 6 000 candidats pour 254 postes !

3305

Plus de 6 000 demandeurs d’emploi ont passé hier, l’épreuve orale du concours de recrutement d’enseignants et se disputeront les quelques 254 postes budgétaires attribués aux trois paliers du secteur de l’éducation dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Ils étaient, hier, plus de 6000 concurrents à passer le fameux test oral et tenter de décrocher l’un des 254 nouveaux postes budgétaires, toutes filières et cycles compris, attribués au secteur de l’éducation de la wilaya pour la prochaine rentrée scolaire 2012/2013. Des concurrents, tous ages et sexes confondus, venus tenter leur chance, sûrement la dernière, d’arriver à décrocher un poste de travail. L’annonce de ce concours de recrutement a, pour rappel, suscité l’intérêt de toute la population et alimenté tous les sujets de discussion pendant la période consacrée au dépôt des dossiers de candidatures. L’on se rappelle encore les grosses marées humaines qui se déversaient au niveau du siège de la direction de l’éducation, dès les premiers jours de l’annonce de l’ouverture de ces postes budgétaires. Dans une anarchie totale, les postulants n’ont pas hésité pour la plupart d’entre eux, à passer la nuit devant l’entrée de l’établissement, pour occuper une place et réussir le lendemain à déposer leur dossier. Le « petit » nombre de postes proposés n’aura pas réussi à dissuader les candidats à aller affronter les affres des inscriptions. Il faut dire que les concours qui permettent un recrutement officiel dans le secteur public se font bien rare. Et les milliers de licenciés n’ont d’autre choix de guetter qu’une occasion pareille ne se présente. Plus de 6000 candidats étaient, hier matin, au rendez-vous dans l’un des centres inventoriés, afin d’abriter l’épreuve orale de recrutement. Les candidats ayant déposé leurs dossiers, depuis l’annonce de l’ouverture des ces postes, ont tôt dans la matinée d’hier, pris d’assaut les trois établissements du chef-lieu de la wilaya qui leur ont ouvert leurs portes, le lycée Stambouli pour les candidats au poste de PES, le lycée El Khansa et le CEM Colonel Lotfi. Pour illustrer l’engouement qu’a suscité ce concours de recrutement, rien que pour le palier du primaire, lequel est pourvu pour cette rentrée scolaire de 10 nouveaux postes budgétaires à Tizi-Ouzou, il y a plus de 1525 candidats. Le constat est le même pour les autres. Selon le secrétaire général de l’éducation de la wilaya, M. Lanak, contacté hier par nos soins, cette première épreuve est en fait « une première étape de sélection, avant l’étude des dossiers. Cette dernière permettra, selon des critères bien définis, de procéder à une première sélection». En effet, il sera question, par la suite, de décortiquer les dossiers des candidats ayant réussi leur test oral en se basant sur plusieurs points. Il s’agit selon notre interlocuteur de la conformité des diplômes avec les filières requises. Ainsi, pour les 184 postes disponibles aux lycées de la wilaya, la priorité sera donnée aux titulaires d’un Master. Une attestation de vacation au niveau de l’un des paliers du secteur pèsera et donnera plus de crédibilité au dossier du candidat. C’est dire que pour la plupart des postulants, la pari est perdu d’avance, étant donnée que la majorité sont des jeunes fraîchement diplômés qui n’ont pas eu la chance d’une quelconque expérience. D’autres critères de recrutement seront eux aussi pris en considération. Il s’agit, expliquera le secrétaire général, de l’ancienneté du diplôme acquis.

T.Ch.