Accueil National “Leur objectif n’est autre que le blocage de l’université”

“Leur objectif n’est autre que le blocage de l’université”

2015

La grève à laquelle a appelé le Conseil syndical SNANAP de l’université Mouloud-Mammeri de Tizi-ouzou, suivie d’une déclaration rendue publique hier, n’a absolument pas laissé le recteur indifférent. Contacté par nos soins, le premier responsable de l’UMMTO n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour fustiger les démarches entreprises par les syndicalistes en question. “Cette grève a pour but de paralyser et bloquer toute l’université”, martèle-t-il. “Ils utilisent l’université à d’autres fins”, ajoute-t-il. Interrogé sur la rémunération de certains fonctionnaires n’ayant pas participé à la campagne d’inscription des nouveaux bacheliers, M. Kehlouche affirme : “ C’est complètement faux. J’ai défalqué les journées qui n’ont pas été travaillées des salaires de ceux qui ont fait grève”. Par ailleurs, notre interlocuteur n’a pas manqué de mettre l’accent sur la revendication des fonctionnaires A.T.S. concernant l’augmentation des salaires. “Il s’agit d’un problème de toutes les universités du pays. L’amélioration des salaires ne dépend pas de nous”, précise-t-il. Quant aux “accusations” de la non-tenue des engagements par rapport aux logements, le recteur de ladite université se dit confiant et conscient de la tâche qui l’attend. “Effectivement, l’université devait aux travailleurs cinquante cinq (55) logements et suite à une grève déclenchée en 2002, nous en avons obtenu trente. Cette année, l’université a bénéficié d’un programme L.S.P (logement social participatif), chose qui compense les 25 logements”, rassure-t-il.Enfin le premier responsable de l’université de Tizi-Ouzou tient à “interpeller l’ensemble des travailleurs non enseignants de refuser d’être les instruments du blocage et de la régression de l’université”.

Lyès Baloul