Accueil National Cocaïne et faux billets en DA et en Euro à Aïn Benian

Démantèlement d’un réseau de trafiquants sévissant entre Alger et Boumerdès

Cocaïne et faux billets en DA et en Euro à Aïn Benian

6415

La police judiciaire locale vient de démanteler un réseau de faussaires et de trafiquants de drogue dure.

Il s’agit d’une bande de cinq individus spécialisée dans la fabrication de faux billets de banque et la commercialisation de la cocaïne. Le communiqué de presse n° 80 de la sûreté de wilaya de Boumerdès, a précisé que quatre éléments de ce réseau sont algériens alors que le cinquième est originaire de l’Afrique centrale. Leur arrestation fait suite à une ingénieuse enquête menée, durant plus d’un mois, par l’institution sécuritaire susmentionnée. Les investigations policières ont été enclenchées sur la base d’une information, selon laquelle un ressortissant de l’Afrique noire prenait souvent attache avec un certain Mario à Bordj Menail, où ils s’adonnaient ensemble au trafic de la monnaie. Au début de l’opération, les policiers n’ont pu mettre la main que sur deux éléments de ce réseau, et ce, au niveau d’un tronçon de la RN5, près de Tidjelabine. Lors de leur arrestation, ces deux malfaiteurs étaient en possession de 22 faux billets de 1 000 da et de coupons sous forme de billets de banque, enveloppés dans un sac en plastique et prêts à l’emploi, en plus de deux carnets de chèques bancaires en devises. Leurs indications auront permis d’arrêter le ressortissant étranger, qui était lui en possession de deux petits sac contenant de la poudre blanche, qui s’est avérée être de la drogue dure (cocaïne). La perquisition effectuée en son domicile à Aïn Benian, près d’Alger, aura permis aux policiers de découvrir six autres petits sac de cocaïne, quatre liasses de 50 faux billets de 1 000 da chacune, trois liasses de 25 faux billets de 2 000 da chacune, deux liasses de 10 faux billets de 100 euros chacune, une liasse de faux billets de 50 euros, quatre coupons de papiers sous forme de billets de couleur verte, 35 feuilles A4 sur lesquelles ont été scannés trois faux billets de banque de 1 000 da, une photocopieuse avec scanner, des flacons de talc parfumé et quatre sachets de coton. Les éléments de la police judiciaire ont appréhendé ensuite les deux autres éléments de ce gang, au lieu dit Ouled Chebel, près de Boufarik, qui étaient, eux aussi, en possession d’une quantité de coupons de papiers de couleur verte, semblables aux billets de banque. Selon l’acte de renvoi, ces cinq malfaiteurs dont quatre sont originaires de Boumerdès, Béjaïa, Bouira et Alger, roulaient à bord d’une voiture de luxe en utilisant de fausses cartes d’identité nationale. Le procureur, près le tribunal de la circonscription, a placé ces cinq mis en cause sous mandat de dépôt au centre de rééducation de Tidjelabine pour les chefs d’inculpation de constitution de bande de malfaiteurs, de trafic de monnaie nationale et étrangère, de trafic de drogue, de falsification de pièces d’identité et de faux et usage de faux.

Salim Haddou