Accueil National Sur fond de divergences entre le maire et le coordinateur de l’ONM

Célébration du 52ème anniversaire de l’indépendance

Sur fond de divergences entre le maire et le coordinateur de l’ONM

2276

Le cinquante-deuxième anniversaire de la fête de l’indépendance et de la jeunesse a été célébré hier, dans la commune de Seddouk comme à l’accoutumée. La foule, qui était moins nombreuse qu’auparavant, a assisté à la levée des couleurs qui ont eu lieu au siège de l’APC avant de se déplacer au cimetière des chouhada pour le dépôt d’une gerbe de fleurs. Mais il est utile de signaler que cette célébration s’est déroulée sur fond de divergences entre le président de l’APC et le coordinateur local de l’Organisation nationale des moudjahidines. Et pour cause, dans l’avis à la population affiché par l’APC, une malencontreuse erreur s’est glissée dans le texte où il est écrit 51e anniversaire au lieu de 52e. Dans l’avis en question, la levée des couleurs qui se faisait auparavant à 8h du matin a été programmée à 10h, ce qui n’était pas du goût du coordinateur des moudjahidines, qui, après avoir terminé son discours au cimetière des chouhada, s’est adressé au maire pour le corriger en lui reprochant la faible assistance due au changement de l’horaire de la levée des couleurs. Tout le monde sait que le conflit qui existe entre les organisations de la famille révolutionnaire (ONM, ONEC et ONEM) et l’APC de Seddouk qui était latent au départ se révèle chaque jour et risque de prendre de l’épaisseur dans une commune qui a subi deux révolutions : 1871 et 1954. Il appartient, donc, à l’Etat de prendre les mesures qui s’imposent en appliquant la loi dont nul n’est en dessus.

L. Beddar