Accueil National «Passer l’hiver au chaud»

El Esnam : Les villageois d’Ouled Makaci et d’El Verdi ferment la RN5 pour réclamer le gaz de ville

«Passer l’hiver au chaud»

2567

Dans la matinée d’hier, plusieurs dizaines de citoyens issus des localités d’Ouled Makaci et d’El Verdi, relevant de la commune d’El Esnam, ont barricadé la RN5 à l’aide de pneus enflammés et autres troncs d’arbres.

La cause ? Ces contestataires exigent la mise en service du gaz naturel de leurs foyers. En effet, dès les premières heures de la matinée, ces citoyens, des jeunes pour la plupart, n’ont pas hésité à accuser les pouvoirs publics de les avoir «oublié». «Depuis plus d’un mois, nous nous sommes acquittés auprès de la SDC de Bouira des appareils de comptage de gaz. Les services de la Sonelgaz sont venus par la suite vérifier la conformité de nos installations, mais à ce jour la mise en service de cette énergie se fait attendre», dénoncent-ils. «Nous nous sommes entretenus avec le chef de daïra de Bechloul qui nous a dit que c’est à la Sonelgaz de procéder à la mise en service. Quant au maire, il nous a dit qu’il s’agit d’un projet relevant de la wilaya. On ne sait plus à quel saint se vouer», dira un contestataire de la localité d’El Verdi. Un autre protestataire d’Ouled Makaci lancera : «J’ai dû emprunter de l’argent pour que mes enfants passent l’hiver au chaud et je me retrouve aujourd’hui à payer des bonbonnes de gaz à hauteur de 500 DA l’unité car le transport est cher jusqu’au dépôt d’El Esnam. C’est vraiment injuste, car tout est prêt et il ne reste que la mise en service du gaz. Mais apparemment, les autorités préfèrent nous ignorer !». Pour M. Hellal, P/APC d’El Esnam, qui s’est rendu sur les lieux pour apaiser la situation et convaincre les protestataires de lever les barricades, les doléances seront transmises à qui de droit pour que la mise en service soit faite dans les plus brefs délais. Les manifestants ont lancé un ultimatum aux autorités en menaçant de revenir à la charge autant de fois qu’il le faudra, pour que la mise en service du gaz naturel dans leurs foyers ne soit pas reporter «à une date symbolique comme il est coutume », s’insurge Ahmed de la localité d’Ouled Makaci dont le domicile de son voisin a été raccordé au gaz naturel en date du 12 décembre dernier. D’autres revendications sont également soulevées par les habitants de ces deux localités, comme l’assainissement, l’eau potable,… etc. La circulation automobile n’a été rétablie qu’en début d’après-midi.

R. B.