Accueil National Les délégués des médiateurs exposent leurs soucis

Béjaïa Ils ont rencontré les autorités judicaires

Les délégués des médiateurs exposent leurs soucis

2049

Dans un communiqué de presse, le bureau de wilaya des médiateurs de la république informe de la tenue, la semaine passée, d’une réunion avec les autorités judiciaires de la wilaya de Béjaïa. Les délégués des médiateurs judiciaires des tribunaux de Béjaïa, de Kherrata, d’Akbou, de Sidi Aïch et d’Amizour ont saisi l’occasion pour faire part «des difficultés fréquemment rencontrées dans l’accomplissement de leur mission». De son côté le chef de bureau des médiateurs a soulevé deux problèmes épineux rencontrés par cette catégorie d’auxiliaires de la justice, à savoir l’absence de bureaux de permanence et la désignation du médiateur par le juge. L’octroi de bureaux de permanence dans les tribunaux permettra aux médiateurs d’entreprendre un grand travail de sensibilisation et d’information à travers les justiciables pour rappeler les vertus d’une pratique qui figure déjà dans l’identité algérienne et qui n’a besoin que d’être réanimée, soulignera celui-ci. Concernant le deuxième point soulevé par ce dernier, il se désolera que depuis l’entrée en vigueur de la médiation, en avril 2009, seules 727 affaires ont été confiées aux 66 médiateurs que compte la wilaya de Béjaïa. Il conclura par un constat selon lequel la médiation demeure timide dans notre société en raison de l’absence d’une culture sociale. Le volet de la formation de base aux techniques de la médiation et de déontologie a été également mis en relief et il a été fait état des cycles de formation déjà entrepris sous l’égide du ministère de la Justice avec l’aide de l’union européenne. Ainsi donc, le chef de bureau des médiateurs fera savoir qu’une soixantaine de médiateurs issus de toutes les régions du pays ont bénéficié de trois sessions de formation dispensées en 2010, 2013 et 2015.

A.Gana