Accueil National Dépôt de préavis de grève de huit jours aujourd’hui

Le SNPSP maintient la pression

Dépôt de préavis de grève de huit jours aujourd’hui

2944

C’est aujourd’hui que le syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) déposera son préavis de grève de huit jours. Devant la situation de blocage et la fermeture des voies de dialogue avec les représentants légitimes des praticiens médicaux protestataires, les blouses blanches ont décidé de reconduire leur mouvement de protestation. Les praticiens de la santé publique ne comptent en aucun cas lâcher du lest, et cela, jusqu’à ce qu’il y ait une prise en charge réelle de leurs revendications. Pour ce faire, le SNPSP menace d’organiser une journée de grève nationale le 17 mais prochain. Cette action de protestation sera appuyée par un rassemblement de la dignité du corps médical à l’hôpital Mustapha Pacha à 11h. Le SNPSP a décidé également lors de son conseil national tenu jeudi dernier, d’observer une journée de grève nationale, le 23 du mois en cours, qui sera ponctuée par un rassemblement devant le ministère de la Santé de la Population et de la Réforme hospitalière à 11h. Prenant acte de « l’incident grave » qui a entaché le rassemblement pacifique des praticiens, tenu à l’hôpital Mustapha le 04 mai dernier, le SNPSP a retenu la décision d’ester en justice le directeur du CHU. Contacté par nos soins, le président du SNPSP, Dr. Lyes Merabet a dénoncé avec force « le comportement provocateur et irresponsable du directeur de l’hôpital Mustapha Pacha, lieu symbolique pour tous les professionnels de la santé et siège du plus grand centre hospitalier universitaire d’Algérie». Réuni en session extraordinaire, le conseil national de ce syndicat dénonce l’exclusion, encore une fois par les pouvoirs publics, des syndicats autonomes de la prochaine tripartite alors qu’à l’ordre du jour sont inscrits le dossier de la retraite et le projet du nouveau code du travail que le SNPSP n’a pas reçu à ce jour, malgré les promesses des représentants du ministère du Travail de l’Emploi et de la sécurité sociale. Tout en réitérant son attachement au principe du dialogue, cette entité syndicale réaffirme surtout l’attachement des praticiens de la santé publique au règlement de l’ensemble des points de sa plateforme des revendications. Le conseil national a décidé également, de saisir le Premier ministre sur la situation du blocage entre le MSPRH et le SNPSP et pour apporter un éclairage sur les raisons et la genèse du conflit collectif du travail.

L.O.Challal