Accueil National 20 femmes inculpées dans des affaires criminelles

Boumerdès Bilan mensuel de la sûreté de wilaya

20 femmes inculpées dans des affaires criminelles

2778

Dans le cadre de l’application du plan bleu, la sûreté de la wilaya de Boumerdès a mobilisé pas moins de 1 400 agents de l’ordre public pour assurer la quiétude des vacanciers en cet été. Cette information figure sur le communiqué de presse de cette instance sécuritaire étatique, ayant établi le bilan des interventions policières pour le mois de juin, au cours duquel 266 personnes ont été impliquées dans 186 affaires criminelles. Parmi les mis en cause figurent 241 adultes dont 20 femmes, quatre enfants de sexe masculin et un ressortissant étranger. 24 inculpés ont été mis sous mandat de dépôt, six placés sous contrôle judiciaire, 30 concernés par la citation directe lors de l’examen judiciaire de leurs affaires, alors que les dossiers des autres personnes impliquées ont été envoyés aux instances judiciaires compétentes. Le même bilan fait état du traitement, en un mois, de 20 affaires de drogue, dont 13 concernent la consommation de kif traité et de psychotropes, alors que sept autres affaires sont liées à la commercialisation prohibée de cette substance toxique. Cette action judiciaire a également abouti à la saisie de 40 comprimés de psychotropes, à l’interpellation de 27 personnes adultes, dont 11 ont été incarcérées, alors que les autres ont bénéficié de la citation directe. Les brigades policières ont traité également 9 affaires de crimes économiques, ayant impliqué 14 personnes, dont deux femmes. L’un des mis en cause a été incarcéré deux placés sous mandat de dépôt, deux autres concernés par la citation directe, alors que le reste des dossiers a été envoyé aux instances judiciaires compétentes. Il s’agit, dans le détail, de trois affaires d’escroquerie, deux de faux et usage de faux, deux de cybercriminalité et deux autres liées à la falsification de documents et à l’activité commerciale informelle. Pas moins de 105 autres affaires, ayant mis en cause 144 personnes dont 13 femmes, sont relatives à l’atteinte à l’intégrité physique d’autrui. Huit interpellés ont été incarcérés, quatre concernés par la citation directe à comparaître, alors que les dossiers des autres ont été envoyés à la justice. L’on précise qu’il s’agit de 56 affaires de coups et de blessures volontaires, de 21 affaires de profération de grossièretés, de 15 affaires de menaces et de 13 autres d’humiliation de la personne humaine. Les mêmes brigades policières s’étaient illustrées, au mois de juin, coïncidant avec le Ramadhan, en traitant aussi pas moins de 17 affaires de droit commun, dont huit liées au port d’armes blanches prohibé et neuf aux heurts violents entre personnes sur la voie publique. Il y eut alors l’arrestation de 27 individus dont un étranger. Six d’entre eux sont concernés par la citation directe, alors que les dossiers des autres ont été envoyés aux autorités compétentes. Le nombre d’affaires d’atteinte aux mœurs sociales s’est élevé à cinq, impliquant cinq personnes dont l’une a été incarcérée et les dossiers des autres envoyés aux instances judiciaires concernées.

Salim Haddou