Accueil National Le DE se veut rassurant

Bouira

Le DE se veut rassurant

2189

Suite à la protestation de dimanche dernier, une réunion élargie s’est tenue, hier, au niveau du siège de la direction de l’éduction de Bouira, regroupant les représentants locaux de la coordination nationale des enseignants contractuels et le directeur de l’Education. Lors de la rencontre, les représentants des protestataires ont exposé plusieurs revendications, à commencer par l’affichage des résultats et des notes du concours, ainsi que celui des barèmes de la correction, le renouvellement des contrats pour les enseignants n’ayant pas obtenu le concours, ainsi que le versement de leurs salaires, bloqués depuis plus d’une année. En effet, et selon M. Louzi Kamel, représentant des protestataires, le directeur de l’éducation a tenu à les rassurer quant à leur situation et s’est engagé pour l’affichage de l’ensemble des résultats du concours. «Nous avons exposé toutes nos revendications et nos préoccupations, notamment celles liées à notre situation. Le DE s’est engagé pour le renouvellement, l’année prochaine, de l’ensemble des contrats des enseignants recalés dans ce concours. Il nous a aussi fait savoir que les résultats des deux épreuves du concours seront affichés au siège de la direction dès la semaine prochaine, ce qui est pour nous une preuve de transparence. Pour les paies en retard, le même responsable a assuré qu’elles seront versées dans les plus brefs délais, suivant les instructions du ministère», nous dira notre interlocuteur. Pour rappel, des dizaines d’enseignants contractuels, parmi ceux qui n’ont pas été admis dans le dernier concours de recrutement, avaient observé dimanche dernier, un sit-in devant le siège de la DE de Bouira, pour réclamer leur titularisation dans les postes qu’ils occupent depuis plusieurs années. A noter dans le même sillage que pas moins de 40 postes prévus pour les matières de langue française et mathématiques resteront vacants cette année, et ce, en raison du manque de candidats admis dans ces deux filières.

Oussama Khitouche