Accueil National Quatre noyades en une journée à Béjaïa !

Un vendredi macabre sur les plages

Quatre noyades en une journée à Béjaïa !

4100

La mer démontée du vendredi dernier a emporté encore pas moins de quatre personnes sur les plages de Béjaïa. Ce qui porte malheureusement le registre de la comptabilité macabre, ouvert depuis le début de la saison estivale, à huit victimes décédées noyées. Le premier noyé du week-end dernier est mort en héros, puisque c’est en sauvant une femme sur le point de se noyer qu’il a, lui-même, été emporté par les vagues en furie de la plage d’Ait-Mendil, dans la commune de Béni K’sila. Il s’agit d’un homme de 50 ans dont le corps a été repêché à 16 heures. Sur la même plage d’Aït-Mendil, une disparition a été signalée à 11 heures aux éléments de la Protection civile. Le noyé dont le corps n’a pas encore été repêché était un homme de 28 ans, natif de la wilaya de Tizi-Ouzou. La troisième victime, dont le corps n’a pas aussi été retrouvé a disparu, selon les déclarations de la Protection civile, à 8 heures 55 mn sur la plage d’El-Djabia, dans la commune de Boukhelifa. Il s’agit d’un jeune homme de 17 ans, originaire de la wilaya de Tébessa. Si les trois premières victimes étaient des baigneurs qui n’avaient peut-être pas respecté les consignes de la Protection civile, puisque le fanion était au rouge interdisant ainsi toute baignade, le quatrième noyé décédé était tranquillement assis sur un rocher se délectant sans doute de la hauteur et de la fureur des vagues qui faisaient des mousses magnifiques sur la plage d’Assoumat, entre Saket et Tighremt, dans la commune de Toudja, lorsqu’une de celles-ci, d’une hauteur extraordinaire et dans un assaut exceptionnel, l’a happé à la vie et l’a emporté dans la profondeur des eaux glacées. Il s’agit d’un homme de 31 ans, natif de la wilaya de Béjaïa. Selon le bilan de la Protection civile rendu public hier, le corps d’une neuvième victime a été repêché hier, en état de décomposition sur la plage d’Oued Djemaa dans la commune d’Aokas. Il s’agit d’un jeune homme âgé entre 18 et 20 ans. Le bilan de la Protection civile note également que depuis le début de la saison estivale, les éléments de la Protection civile ont intervenu 117 fois pour le sauvetage des noyés à travers plusieurs plages surveillées et non-surveillées. 54 interventions ont été enregistrées sur les plages ouest, dont trois ont nécessité des moyens importants pour l’évacuation des victimes et 56 autres interventions ont été enregistrées sur les plages de la côte-est et des moyens importants ont été utilisés pour le sauvetage des cinq victimes. S’agissant du nombre d’interventions total effectuées depuis le lancement de la saison estivale, le document rendu public fait mention que sur 34 plages surveillées de la wilaya, il y a eu 1 054 interventions, dont 481 pour des personnes sauvées d’une noyade certaine. Pour la journée d’avant-hier vendredi, il y a eu sur les plages surveillées environ 881 000 estivants et 827 interventions dont 460 pour des personnes sauvées de noyades certaines ont été effectuées. Le même document signale aussi un accident de circulation mortel qui s’est produit, hier samedi à 9 heures 42 mn, suite à un dérapage d’un véhicule léger au lieu dit Ighzer Oufftis, dans la commune de Darguina, causant la mort d’une jeune femme de 20 ans qui était à bord et des blessés, dont le conducteur.

B. Mouhoub