Accueil National Intégration des enfants souffrant de légers handicaps

Mounia Meslem l’annonce pour cette année

Intégration des enfants souffrant de légers handicaps

2358

La ministre de la solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, Mme Mounia Meslem a annoncé l’intégration à partir de cette année, des enfants souffrant de légers handicaps en milieu scolaire ordinaire. S’exprimant hier matin sur les ondes de la chaine I de la radio nationale, la ministre de la solidarité nationale a fait savoir que : «le ministère de l’éducation nationale leur a, à cet effet, assuré des accompagnateurs spécialisés relevant du secteur de la solidarité nationale». Pour ce qui est en outre des enfants atteints de surdité la ministre a affirmé que ces derniers reçoivent leur formation au sein des établissements spécialisés relevant de son département. Toutefois, l’invité de la radio nationale a indiqué que son département accorde une grande attention à la rentrée scolaire des enfants ayant des besoins spécifiques, qui a coïncidé avec la rentrée scolaire ordinaire. La première responsable du secteur a dans ce sens affirmé que son département prend en charge 236 établissements et centres spécialisés qui englobent plus de 24 000 enfants atteints de différents handicaps. «Le nombre des enfants souffrant de handicap sera plus important cette année puisque les inscriptions se poursuivent toujours», a-t-elle encore ajouté. Par ailleurs, l’intervenante de la radio algérienne, a annoncé l’ouverture de 11 établissements spécialisés à travers le pays, dont 10 établissements sont destinés à soutenir la prise en charge de l’handicap mental. La ministre de tutelle a encore indiqué que «pas moins de 334 enfants handicapés à un âge précoce ont été pris en charge (3 à 5 ans) dans les établissements et centres spécialisés». En outre, Mme Mounia Meslem a fait savoir que le ministère de la solidarité nationale a procédé cette année à l’ouverture des espaces pour l’autisme au sein de pas moins de 111 établissements spécialisés de l’handicap mental. Par ailleurs, la ministre de la solidarité nationale a évoqué les résultats obtenus par les athlètes ayant des besoins spécifiques aux jeux para-olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, au Brésil, indiquant que ces derniers auront des avantages. Abordant par ailleurs, la pension de personnes handicapées, Mme Mounia Meslem a souligné que cette dernière est un droit.

L.O.Challal