Accueil National «Toutes les demandes seront satisfaites»

Rachid Louhi, directeur de la formation professionnelle

«Toutes les demandes seront satisfaites»

856

À moins d’une semaine de la reprise des stages de formation, prévue le 24 septembre prochain, le directeur de la formation et de l’enseignement professionnels, M. Rachid Louhi, a animé une conférence de presse, au siège de sa direction, à l’effet d’informer l’opinion sur les différents modes de formation et les différentes spécialités qui existent dans son secteur. «Le secteur de la formation et de l’enseignement professionnels a pour vocation essentielle la formation d’une main-d’œuvre qualifiée devant répondre aux besoins des opérateurs économiques et des aspirations de la population», notera M. Louhi, en précisant : «Cette formation est sanctionnée par cinq diplômes, correspondant chacun à un niveau de qualification. Le niveau 1 est sanctionné par le certificat de formation professionnelle spécialisé (CFPS) d’une durée de formation de 6 mois, le niveau 2 par le certificat d’aptitude professionnelle (CAP) dont la durée de formation est de 12 mois, le niveau 3 par le certificat de maîtrise professionnelle (CMP) dont la durée de formation est de 18 mois, le niveau 4 par le brevet de technicien (BT) dont la durée de formation est de 24 mois et le niveau 5 qui est sanctionné à la fin de la durée de formation de 30 mois par le brevet de technicien supérieur (BTS). Par la suite, le conférencier a abordé les différents modes de formation qui sont la formation résidentielle, où la formation théorique est ponctuée par des exercices pratiques en milieu professionnel, la formation par apprentissage dont une partie se déroule dans les établissements de formation et une partie dans les entreprises, la formation à distance qui est une formation dispensée par correspondance complétée par des regroupements périodiques des stagiaires et la formation passerelle qui permet aux stagiaires l’acquisition d’un diplôme supérieur au diplôme de base dans la même spécialité ou dans la même famille de métiers. S’agissant des infrastructures de la formation professionnelle, le directeur de la formation et de l’enseignement professionnels indiquera que la wilaya dispose de 2 INSFP, l’un à Béjaïa de 1 300 places pédagogiques et l’autre à Sidi Aïch d’une capacité totale de 280 lits, de 26 CFPA d’une capacité pédagogique de 6 650 et de 1 120 lits et 4 sections annexées de CFPA, d’une capacité pédagogique de 400 places. À ces établissements étatiques s’ajoutent 25 établissements privés de formation professionnelle d’une capacité totale de 1 509 places pédagogiques. Concernant les effectifs en formation reconduits pour septembre 2017, ils sont au nombre de 1 1591, dont 4 466 filles, répartis en 20 branches professionnelles, 5 niveaux de qualification et 189 spécialités. Pour ce qui est de l’offre de formation pour septembre 2017, le conférencier indique qu’elle est estimée à 13 235 postes pédagogiques, répartis sur 9 436 postes de formations diplômantes et 3 799 postes de formations qualifiantes. Pour ce qui est de l’encadrement pédagogique, il s’élève à 550 formateurs auxquels il faut en ajouter 30 qui ont achevé, avec succès, leur formation pédagogique et qui sont prêts à conduire des sections.

B. Mouhoub