Accueil National 338 candidats concernés à Béjaïa

FORMATION PROFESSIONNELLE - Épreuve de validation des compétences

338 candidats concernés à Béjaïa

196

La première session de l’épreuve de validation des compétences acquises par l’expérience, dispositif mis en œuvre l’an dernier par le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels à travers les CFPA, se déroulera, demain dimanche, dans la wilaya de Béjaïa. Au total, 338 candidats vont passer cette épreuve dans 34 spécialités, en vue de l’obtention d’une certification de qualification professionnelle, synonyme de la reconnaissance de leurs compétences et expérience, a affirmé un responsable à la direction de la formation professionnelle de Béjaïa (DFP).

Ce dispositif, confié à l’Office national de développement et de promotion de la formation continue (ONDEPFOC), a été conçu spécialement pour les ouvriers expérimentés, mais dépourvus de documents susceptibles de le prouver. En effet, de nombreuses personnes ont appris un métier sur le tas en observant leurs collègues sans avoir suivi une formation. C’est le cas aussi des métiers qui se transmettent du père en fils, comme la maçonnerie ou l’artisanat.

Ainsi, et grâce à ce dispositif, «les personnes dépourvues de diplômes ou d’attestations de formation et qui ont occupé durant plusieurs années un emploi ou exercé un métier peuvent faire valoir l’expérience qu’elles ont acquises durant cette période», a expliqué un cadre dans le secteur de la formation professionnelle. Pour bénéficier de ce dispositif, le candidat doit satisfaire certaines exigences. Il doit avoir plus de 20 ans et trois ans d’expérience minimum dans son activité en rapport avec la certification demandée. Donc, il faut qu’il présente dans son dossier une attestation de travail ou, à défaut, une déclaration sur l’honneur attestant qu’il exerce son activité pendant au moins trois ans. L’épreuve de validation se compose de deux tests, à savoir un entretien et une épreuve pratique.

8 621 places pédagogiques pour la session de février

Par ailleurs, le secteur de la formation professionnelle (FP) dans la wilaya de Béjaïa offre pour la session de février 2020 pas moins de 8 621 places pédagogiques, réparties sur une vingtaine de branches, a indiqué la première responsable de ce secteur. Au total, 2 800 places sont dédiées à la formation par apprentissage. La prochaine session de février 2020 sera marquée dans la wilaya de Béjaïa par la transformation de trois CFPA en Institut national supérieur de la formation professionnelle (INSFP).

Il s’agit du CFPA de Bordj Mira qui abritera les spécialités du bâtiment et les travaux publics, le CFPA d’El Kseur qui se spécialisera dans l’informatique et la sérigraphie, ainsi que le CFPA d’Akbou qui offrira des formations dans des spécialités de l’industrie : électronique, électricité, textile… Ainsi, à partir de février prochain, la wilaya de Béjaïa disposera de cinq INSFP. «L’ouverture de ces nouveaux INSFP répondra au besoin de formation en technicien supérieur», a affirmé la DFP.

Salma B.