Accueil National 6 100 employés concernés par la première phase

BOUIRA - Intégration des jeunes titulaires de contrats de pré-emploi

6 100 employés concernés par la première phase

98

Au niveau de la wilaya de Bouira, pas moins de 6 100 jeunes titulaires de contrats de pré-emploi sont concernés par la première phase de la procédure d’intégration lancée récemment par le gouvernement. L’information a été révélée récemment par le directeur de l’emploi de la wilaya de Bouira, qui a précisé que cette première étape concerne les employés qui cumulent huit ans d’ancienneté ou plus dans les postes qu’ils occupent.

Ces jeunes seront titularisés au niveau des secteurs des collectivités locales, l’éducation, la santé, les impôts, la formation professionnelle ainsi que d’autres directions du service public ou au niveau d’entreprises économiques. Un recensement a été déjà réalisé et les travailleurs concernés et remplissant toutes les conditions ont déjà déposé leurs dossiers au niveau des agences locales de l’emploi. Le même responsable a ajouté qu’une commission de wilaya sera installée au cours de cette semaine, dans l’objectif de suivre et d’accompagner cette démarche au niveau de l’ensemble des directions concernées.

Cette commission qui sera installée juste après la publication de son décret exécutif sera présidée par le wali de Bouira et regroupera des représentants de l’ensemble des secteurs concernés et de la direction de l’emploi. Toujours selon le même responsable, une deuxième phase de cette opération sera lancée avant la fin de l’année en cours. Elle touchera près de 1 500 employés titulaires de ces contrats. Cette opération ne touchera cependant pas les employés ayant démissionné ou abandonné leurs postes et ceux n’ayant pas renouvelé leurs contrats en plus des titulaires de postes permanents dans la fonctionne publique ou dans le secteur privé.

L’opération se poursuivra au cours de l’année 2020 pour toucher la totalité des 13 700 travailleurs dans le cadre de ce dispositif, a précisé le même responsable, précisant, par ailleurs, que les jeunes recrutés dans le cadre de contrats de la direction de l’action sociale (DAS) ne sont pas concernés par cette procédure, puisqu’ils disposent de contrats à durer déterminées (CDD).

Oussama Khitouche