Accueil National Clôture du festival “stars de demain” à Amizour : Le chaâbi...

Clôture du festival “stars de demain” à Amizour : Le chaâbi a triomphé

3253

Le festival de la chanson algérienne ayant débuté depuis le 20 du mois écoulé à Amizour a baissé rideau tard dans la nuit du dimanche, lors d’une soirée fort animée par les cinq finalistes de ce concours musical.

Ouvert à tout genre de musique algérienne et autres, c’est enfin, la musique authentique qui a triomphé lors de cette 10e édition dédiée aux défunts Cheikh El Mehdi et Fayçal Bouiche, manière plausible de leur rendre un vibrant hommage par une consécration de leurs propres styles, notamment le chaâbi. Des cinq candidats ayant pu décrocher le billet pour arriver à cette finale d’ailleurs très serrée, les capacités vocales et la manière de chanter de chacun était appréciable du côté du nombreux public qui n’a pas manqué à son tour de rendre l’ascenseur à chaque chanteur par des assourdissants applaudissements. Même les membres du jury de ce festival ont reconnu avoir trouvé du mal à départager entre les finalistes ayant montré du grand talent. La première partie de la soirée consacrée au concours a pris fin vers minuit durant lequel le public était bien servi par un menu bien varié ou l’on a écouté du chaâbi, du classique, du reggae et du rock n’roll, des genres choisis par ces finalistes. Avant que les délibérations du jury ne soient dévoilées, les organisateurs, pour bien fêter la fin du festival, ont invité une pléiade d’artistes qui ont fait vibré la salle du centre culturel Malek Bouguermouh jusqu’à l’aube. Il s’agit de Didine Yahiaoui, Ouaret, Ghanou Abdjaoui et l’enfant terrible de la ville de Yemma Gouraya, Bouhi Abdelkader. Enfin le classement rendu par le jury a donné comme lauréat du premier prix ‘’Fayçal Bouiche’’ le jeune universitaire Boubekeur Berri d’Amizour ayant excellé dans le chant et la composition du genre chaâbi, suivi de Rachid Agchout de Sedouk en genre classique, des groupes Iglane (Timezrit), du genre Reggae et Issoula (Akbou) en moderne, respectivement à la troisième et la quatrième place, pour laisser la cinquième place au jeune talent Karim Marcel de Tichy dans le genre Chaâbi. Enfin, la touche de l’orchestre pilote qui a accompagné les candidats depuis le début du festival était d’un grand apport pour la réussite de cette manifestation.

Nadir Touati