Accueil A la une Alerte à l’hépatite A !

Bouira - Au moins 10 cas décelés dans trois communes

Alerte à l’hépatite A !

404

Au moins dix cas d’hépatite virale A ont été enregistrés depuis le début de décembre dans la wilaya de Bouira. En effet, selon une source auprès de la Direction de la santé locale, les cinq premiers cas ont été signalés dans les communes de Raouraoua et Lakhdaria, alors que les cinq derniers l’ont été au village Aïn Chellala dans la commune d’Aïn Bessem. Les victimes de cette infection sont toutes prises en charge, au niveau des hôpitaux d’Aïn Bessem et Lakhdaria, a ajouté notre source.

Et de préciser que la source de contamination virale reste pour le moment inconnue des services de santé, de l’Algérienne des eaux et de l’hydraulique. En ce qui concerne les personnes atteintes de cette infection virale du foie, elles présentent des symptômes débilitants et une insuffisance hépatique aiguë qui peuvent avoir une issue fatale, toujours d’après les informations en notre possession. «Ces malades présentent en majorité une coloration jaune de la peau et des conjonctives.

Elle est liée à la destruction des cellules du foie», a-t-on expliqué. «Ce sont des médecins des secteurs privé et public qui nous ont alertés sur l’apparition des premiers cas d’hépatite A dans la ville de Raouraoua. Nos équipes procèdent aux prélèvements quotidiens de l’eau des robinets des foyers et des sources de cette localité et des enquêtes épidémiologiques sont en cours pour trouver la cause de cette maladie infectieuse aiguë à transmission, le plus souvent, par voie oro-fécale, et ce par le biais d’aliments ou d’eau contaminée. Les malades sont alors pris en charge pour éviter toute contagion», a poursuivi notre source.

Par ailleurs, on a appris qu’une importante enquête épidémiologique a été déclenchée au niveau des trois zones, tandis que des mesures préventives ont été prises par l’Algérienne des eaux (ADE). Une cellule de crise chargée du suivi de cette situation a été, en outre, installée par le wali, a-t-on encore souligné.

Oussama Khitouche