Accueil National APMC-Divindus à l’arrêt !

BÉJAÏA - Les travailleurs sans salaires depuis deux mois

APMC-Divindus à l’arrêt !

115

Les travailleurs de l’Algérienne de production des matériaux de construction (APMC), unité de Béjaïa, affiliée au groupe Divindus, sont en grève illimitée depuis dimanche dernier. Ces salariés de l’ex-Somacob réclament le payement de deux mois de salaires et dénoncent «la mauvaise gestion» du directeur de leur unité. «Nous sommes à notre troisième jour de grève illimitée pour réclamer notre dû. Cela fait deux mois que nous n’avons pas perçu nos rémunérations», a indiqué l’un des grévistes.

Au-delà des retards répétitifs dans le versement de leurs salaires, ces travailleurs s’inquiètent du futur de leur entreprise. «Nous sommes inquiets du devenir de notre société. Nous craignons pour nos postes d’emploi», s’alarme un autre travailleur. Ces protestataires dénoncent une mauvaise gestion de leur entreprise par le directeur en place. «Il y a une mauvaise gestion au sein de notre société. Nous avons besoin d’un directeur compétent. D’ailleurs, au lieu de régler nos problèmes, il a préféré partir en congé maladie», s’indigne-t-on.

Réagissant aux propos de ces ouvriers en grève, le directeur d’APMC-Divindus, unité de Béjaïa, a expliqué ces retards dans le payement des salaires par «la situation de crise» que traverse le secteur du bâtiment et de la construction dans le pays. «Même les directeurs ne sont pas payés», a-t-il souligné. En réponse aux travailleurs qui réclament son départ, le responsable dira : «Seule la direction générale du groupe est habilitée à me juger et à évaluer mon travail».

Pour rappel, au mois d’août dernier, les travailleurs de la briqueterie de Seddouk, appartenant au pôle régional de Béjaïa, qui gère sept unités de production de matériaux de construction implantées sur le territoire de la wilaya, ont observé une grève de plusieurs jours pour réclamer le paiement des arriérés de trois mois salaires. Spécialisée dans la fabrication de briques, cette unité fait face à des difficultés financières faute de marchés.
B. S.