Accueil A la une Béjaïa coupée du monde !

PROTESTATIONS - Trois principaux axes routiers fermés hier

Béjaïa coupée du monde !

16003

La wilaya de Béjaïa était coupée, hier, du reste du pays, suite à la fermeture simultanée par des citoyens en colère de trois principaux axes routiers y donnant accès. Dans la commune de Tala Hamza, des manifestants de la localité d’Ireyahen ont bloqué les RN 09 et 75, reliant Béjaïa à la wilaya de Sétif, pour réclamer leur «part du développement local». L’aménagement urbain, la réalisation de réseaux d’assainissement des eaux usées et un stade de proximité, ainsi que l’installation des abribus sont autant de revendications soulevées par les protestataires.

Ces derniers réclament également de l’emploi. Réagissant à cette action, le maire de Tala Hamza évoque le problème du «périmètre de sécurité» qui «limite» les interventions de l’APC au niveau de la localité d’Ireyahen et fait fuir les investisseurs. «Le périmètre de protection de l’aéroport international Soummam Abane Ramdane prive notre commune de l’exploitation de vastes terrains à des fins de développement économique et nous empêche d’assurer ainsi des rentes financières au profit de la municipalité.

Certains investisseurs exerçant leurs activités dans cet espace se retrouvent confrontés à un blocage au niveau du centre national du registre du commerce (CNRC) pour le renouvellement de leur registre pour cause d’une attestation de zone», nous a déclaré le P/APC, Nacer Saouli. Le maire avoir pourtant saisi les autorités de wilaya sur ce problème, dès l’entame de l’actuel mandat. «Nous avons engagé une profonde réflexion afin de jeter les bases d’un programme de développement de notre commune en tenant compte des moyens humains et financiers dont nous disposons, mais aussi des contraintes susceptibles de retarder, voire même de compromettre celui-ci.

Parmi les contraintes identifiées, nous avons l’insuffisance financière. Afin de parer à cette contrainte financière et dans le but de diversifier nos sources de financement, nous avons orienté notre espoir sur l’exploitation rationnelle d’une surface d’activités commerciales qui se situe, malheureusement, dans le périmètre de protection rattaché à l’aéroport Soummam Abane Ramdane. Nous avons demandé la révision de ce périmètre de sécurité, qui est la voie idoine à la fois pour créer une source stable de revenus utiles pour la commune, mais aussi de contribuer à réduire, un tant soit peu, le taux de chômage par la création de postes d’emploi directs et indirects.

Nous nous sommes engagés pour que toutes les activités, qui seront créées, soient soumises au respect absolu de toutes les mesures de sécurité imposées par la gestion de ce périmètre de protection tel que stipulé par l’article 09 du décret exécutif n° 23/13 du 22/01/2013», a expliqué le maire de Tala Hamza, tout en déplorant la chute du budget primitif de sa commune de 40% à cause de la fuite des investisseurs. Pour leur part, les habitants de la municipalité d’Ifri Ouzellaguen ont procédé à la fermeture de la RN26, à hauteur du chef-lieu communal, qui relie Béjaïa à Alger, via Bouira, pour dénoncer les lenteurs enregistrées dans la distribution des logements sociaux. Ces actions de rue, faut-il le souligner, ont fortement pénalisé les automobilistes, pris en otages des heures durant dans des embouteillages interminables.

B. S.