Accueil A la une Cinq milliards de dinars mobilisés

BEJAïA - Modernisation des anciens tunnels de Kherrata

Cinq milliards de dinars mobilisés

3774

Une enveloppe financière conséquente de l’ordre de 500 milliards de centimes a été allouée par le ministère des Travaux publics et des Transports pour la mise à niveau des anciens tunnels de Kherrata. Cet argent est destiné à réaliser des travaux de modernisation et de réhabilitation du génie civile de ces tunnels, a indiqué, avant-hier, un responsable à la Direction des travaux publics (DTP) de Béjaïa.

Ce dernier précise qu’il s’agit du revêtement des chaussées, la mise à niveau des systèmes d’étanchéité, de drainage des liquides, d’éclairage, d’alimentation électrique, de ventilation et de désenfumage, sans oublier le système de lutte contre l’incendie. Cette opération concernera aussi la mise à niveau des systèmes de vidéosurveillance, détection d’incendie, contrôle du gabarit, barrière de fermeture, comptage de véhicules, signalisation variable et sonorisation ainsi que du centre de contrôle et câblage.

A noter que l’appel d’offres national portant sur la réhabilitation globale et la mise à niveau de cet ouvrage d’art, long de 6 200 ml et mis en service pour la première fois en 1988, a été lancé le 24 décembre dernier. Une entreprise sera désignée prochainement pour démarrer les travaux, et ce avant la fin du premier trimestre de l’année en cours. Pour rappel, un bureau d’études étranger (espagnol) avait été engagé par la DTP de Béjaïa pour réaliser une étude portant sur «la rénovation des équipements de sécurité de tunnels de Kherrata».

Ce bureau d’études avait, notamment, attiré l’attention dans ses conclusions sur la situation de l’étanchéité et des voûtes en béton sujettes à la dégradation, ce qui est à l’origine des infiltrations des eaux de pluie. Il a de ce fait recommandé, conformément aux conclusions de son étude, «une modernisation et une mise à niveau globale du système de sécurité et d’aération de cet ouvrage d’art». En effet, l’éclairage des tunnels est devenu très défectueux et son système de ventilation enregistre des pannes récurrentes. De même, la visibilité des automobilistes devient de plus en plus difficile à l’intérieur à cause de la non-évacuation efficace des gaz d’échappement et des fumées dégagées par les véhicules.

La route des gorges de Kherrata livrée sous peu

Par ailleurs, le démarrage des travaux de la mise à niveau des anciens tunnels de Kherrata coïncidera probablement avec la réception totale du projet de modernisation de leur route. D’ailleurs, l’entreprise turque OZGÜN s’est engagée, au mois d’août dernier, à livrer la totalité du projet d’aménagement de l’ancienne route des gorges de Kherrata en deux voies bidirectionnelles sur 7,6 km, au début de 2020. Mais il serait impossible de fermer les tunnels durant plusieurs mois, en l’absence d’alternative pour maintenir la circulation automobile au niveau de la RN 09, reliant la wilaya de Béjaïa à Sétif.

Et pour cause, cette route draine quotidiennement un trafic dépassant 22 000 voitures avec des pointes de 30 000 v/jour durant la période estivale, selon la DTP de Béjaïa. Il est à souligner que les travaux de ce projet ont été lancés en novembre 2018 pour un montant de treize milliards de dinars. En ce qui concerne l’impact de la modernisation de cette route, une fois mise en service, il consistera à assurer une meilleure fluidité à la circulation avec la wilaya limitrophe et de désengorger la RN 09. Pour conclure, il faut savoir que trois tunnels d’une longueur globale de 1 130 ml ont été réalisés dans le cadre de cette opération.

B. S.