Accueil National Cinq morts et des dizaines de blessés

ALGER - Le concert de Soolking vire au drame

Cinq morts et des dizaines de blessés

144

Au moins cinq personnes, âgées entre 13 et 22 ans, ont trouvé la mort dans la soirée de jeudi, au stade du 20 Août, où se déroulait le concert du rappeur algérien, Soolking, devant 30 000 spectateurs. Le procureur d’Alger a ordonné l’ouverture d’une enquête.

Le drame a eu lieu une trentaine de minutes avant l’entame du concert, attendu par la jeunesse algérienne depuis plusieurs jours. Peu avant 20h, les organisateurs annonçaient déjà la présence de pas moins de 20 000 personnes dans et aux alentours du stade. Une soudaine bousculade est survenue près d’une entrée secondaire, où plusieurs centaines de personnes attendaient d’accéder dans l’enceinte du terrain de football pour assister à l’évènement artistique de l’interprète de la fameuse chanson «Liberté» entonnée en chœur dans les marches du vendredi. Plusieurs personnes, notamment des jeunes femmes, ont été soudainement prises dans une déferlante bousculade où les uns piétinaient les autres. Le premier bilan a fait état de 3 morts, trois femmes, dont les corps ont été admis à la morgue du CHU Mustapha Pacha. Des dizaines de blessés, -plus de 70 selon diverses sources-, ont été également transférés vers cinq établissements hospitaliers de la capitale.

Certains sont toujours gardés en observation. 20h30, l’évènement est maintenu devant un stade archi comble, le concert commence. L’on parle alors de plus de 30 000 spectateurs présents dans l’enceinte du 20 août. Quelques dizaines de minutes plus tard, deux autres corps de la bousculade sont acheminés vers la morgue du CHU Mustapha. Une autopsie des corps a été ordonnée par le procureur près le tribunal de Sidi M’Hamed, qui s’est déplacé à l’hôpital d’où il a également instruit l’ouverture d’une enquête sur les circonstances du drame. Certaines sources sur place évoquent la vente d’un nombre de billets supérieur au nombre de places disponibles dans le stade, gradins et pelouse compris.

Le concert du jeune rappeur algérien établi en France avait été annoncé en janvier de l’année en cours, avant d’être confirmé en juin dernier. L’aura dont jouit ce jeune rappeur, de son vrai nom Abderraouf Derradji, a grandi au fil des semaines qui suivirent le 22 février 2019, jour du début des manifestations populaires des vendredis dits «vendredis de changement». La chanson «Liberté» est devenu l’hymne du mouvement populaire entonné par les jeunes durant les marches. Jeudi, cette chanson a enflammé le stade du 20 août.

Le concert qui aura duré près de quatre heures a vu défiler des duos réalisés avec le rappeur, à l’instar de l’autre rappeur algérien de renommé internationale, Fianso, avec lequel Soolking a interprété, avant-hier soir, quatre chansons. L’autre rappeur algérien vivant en France à avoir aussi fait un duo durant cette soirée de concert, est Algérino avec lequel il a interprété quelques chansons de leurs répertoires respectifs.
M. A. T.