Accueil National Contrats d’achat de Mig-29 et Su-30

Défense - Renforcement de l’armée de l’air

Contrats d’achat de Mig-29 et Su-30

524

Au salon MAKS 2019 de l’aéronautique et de l’espace de Moscou, l’ANP a signé deux contrats, dont le premier porte sur l’acquisition d’un escadron de MiG-29 M/M2, alors que le deuxième concernerait une flotte de Su-30. C’est ce qu’indique le site Menadefense se référant à ses sources, repris hier par le site russe d’information, Sputnik. «La délégation de l’armée de l’air algérienne qui a visité le salon de l’aéronautique et de l’espace de Moscou MAKS a conclu deux contrats avec l’entreprise Rosoboronexport, selon des sources qui se sont confiées au site algérien d’information militaire Menadefense», rapporte encore le site russe.

Selon ces sources, le premier contrat signé par la délégation algérienne conduite par le chef de l’état-major de l’armée de l’air, le général-major Hamid Boumaïza, porte sur l’acquisition d’un escadron d’intercepteurs MiG-29 M/M2. Ce contrat s’explique par la nécessité pour l’Algérie de renouveler sa flotte, vu que, dès 2020, ses MiG-29S du 193e escadron de chasse seront définitivement retirés du service, a précisé Menadefense.

Concernant le deuxième contrat, les mêmes sources ont indiqué qu’il porterait probablement sur l’acquisition d’un nouvel escadron de chasseurs Su-30 et une probable modernisation de l’ensemble de la flotte Su-30 avec le pack russe de modernisation que propose Kret. Peu de détails ont filtré à propos du second contrat, souligne Menadefense, suggérant que la modernisation concernerait l’électronique de bord, le radar, le système d’armement, l’ajout d’un leurre tracté et une mise à niveau des systèmes.

Le Mikoyan-Gourevitch MiG-29 M/M2 (Code OTAN Fulcrum) est un avion de chasse de quatrième génération capable de détruire toutes sortes de cibles aériennes à l’aide de missiles guidés et d’un canon intégré. Il est également en mesure de cibler des objectifs terrestres avec des armements non guidés lorsque la visibilité le permet. Au salon MAKS, la délégation algérienne a été également intéressée par le chasseur furtif de cinquième génération Su-57 et l’avion de combat de génération 4++ MiG-35, a précisé la même source.

«La délégation algérienne a d’ailleurs, selon nos contacts russes, visité deux fois le chasseur furtif Su-57 et se serait attardée chez Hélicoptères de Russie devant la maquette du MiG-35», a affirmé Menadefense, précisant que les drones étaient aussi un sujet d’intérêt pour l’Algérie ainsi que les appareils de transport. Depuis les années 2000, l’Algérie a mené un vaste programme de réarmement de son armée, par l’acquisition de nouveaux équipements sophistiqués et la modernisation des plus anciens. La Russie a été le principal partenaire de l’Algérie dans l’effort de remise à niveau de son armée.

M. A. T.