Accueil National Création du Commissariat courant septembre

Energies renouvelables

Création du Commissariat courant septembre

95

«Les préparatifs pour la création du commissariat des énergies renouvelables se déroulent au niveau du ministère de l’Energie. Le premier ministre a donné des instructions pour qu’ils soient terminés durant ce mois de septembre». Telle est la déclaration faite, jeudi, par le ministre de l’Energie Mohamed Arkab, lors d’une rencontre avec la presse en marge de sa visite dans la wilaya d’Oum El Bouagui, où il a présidé l’ouverture de la nouvelle année scolaire. De ce fait, il a affirmé que la création dudit commissariat «ouvrira la voie au lancement de grands projets dans divers secteurs».

Selon le ministre, cette instance sera composée d’experts et de spécialistes en énergies qui «établiront une feuille de route pour le passage à l’énergie propre dans le cadre d’une politique claire qui encourage l’utilisation de l’énergie solaire». À ce titre, M.Arkab a tenu à souligner que son département encourage la généralisation de l’énergie solaire aux établissements scolaires. Il a également rappelé que 400 écoles ont été dotées à travers le pays de panneaux solaires dans le cadre de la stratégie de préservation de l’environnement et de limitation de l’usage de l’énergie électrique produite par le gaz.

Par ailleurs il est utile de rappeler que le ministre avait indiqué que la société Sonelgaz «doit être prête à relever le défi d’acquisition des nouveaux modes de développement des structures énergétiques dédiées à vulgarisation des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique». Selon lui, la production, à l’horizon 2028, de 5,5 gigawatts d’énergie solaire «requiert, dès à présent, la disponibilité de tous les acteurs ainsi que la préparation des processus de gestion, notamment ceux relatifs à la modernisation des systèmes de gestion, à la mise en place des réseaux et compteurs intelligents et à la décentralisation de la gestion».

En effet, le même responsable avait précisé que cette phase «s’inscrit dans le cadre du long processus de mise en œuvre du programme national de développement des énergies renouvelables dans notre pays, qui est en voie de développement».

Samira Saïdj