Accueil National «De nouvelles missions pour la police»

SALAH EDDINE DAHMOUNE, ministre de l’Intérieur

«De nouvelles missions pour la police»

84

Le ministre de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire, Salah Eddine Dahmoune, a annoncé, hier, à Alger, la création de la spécialité protection de l’environnement relevant directement de la police judiciaire. «Le Gouvernement a pris récemment une série de décisions relatives à la protection de l’environnement, lesquelles doivent être accompagnées d’actions anticipatives et préventives menées par les autorités publiques, en premier lieu la police, en vue de dissuader toute personne qui tenterait de porter atteinte à l’environnement ou à la santé du citoyen», a indiqué M. Dahmoun, dans son allocution prononcée devant les agents de la sûreté.

Il est utile de rappeler que le ministre avait adressé, récemment, une instruction aux walis au niveau des villes côtières, dans laquelle il les enjoint à prendre des mesures coercitives contre les entreprises industrielles à l’origine du déversement de liquides polluants dans les plages. D’autre part, il a fait état de l’attribution d’autres missions pour le corps de la police dans divers domaines. «Le ministère de l’Intérieur travaille en coordination avec le directeur général de la sûreté nationale pour insuffler une nouvelle dynamique au corps de la police dans divers domaines, notamment la formation, et lui confier de nouvelles missions», a-t-il dit.

Il a rappelé, dans ce sillage, la convention signée récemment avec le ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, permettant «à la police de proximité de prendre en charge le volet lié à la santé des citoyens. Il sera procédé à la formation des cadres devant être en contact direct avec les citoyens dans ce volet précis». Il a ajouté, également, que le secteur œuvre à accompagner la police dans le domaine professionnel et les affaires sociales, «dans la perspective de hisser ce corps au niveau des aspirations de ses éléments, en fonction des moyens offerts et des priorités définies».

Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur a tenu à saluer «les efforts colossaux consentis par les agents de la sûreté, et le haut sens de professionnalisme, dont ont fait montre les affiliés au corps de la police, notamment ces quelques derniers mois, en dépit des difficultés et des complots ourdis contre ce corps de la sûreté nationale».
Samira Saïdj