Accueil National Démantèlement d’un réseau international de trafic d’armes

Boumerdès

Démantèlement d’un réseau international de trafic d’armes

216

Les services de la Gendarmerie nationale de Boumerdès ont démantelé, tout récemment, un dangereux réseau international de trafic d’armes à feu et de munitions de guerre, constitué de dix individus dont des ressortissants de nationalité étrangère, a-t-on appris d’une source crédible. Les mêmes services de la Gendarmerie ont également saisi, lors de cette opération d’envergure, huit armes dont l’une est de fabrication américaine, une importante quantité de munitions de guerre, dont 3 000 cartouches de différents calibres, et des passeports étrangers, ajoute notre source.

Par ailleurs, la brigade de recherches et d’investigations (BRI), relevant du groupement de la Gendarmerie nationale de Boumerdès, a réussi également, dernièrement, à saisir 1 250 cartouches de calibre 12 mm transportées par le conducteur d’une fourgonnette avec pour objectif de les remettre à l’un de ses clients résidant à Tidjelabine, localité située à 5 kilomètres au Sud du chef-lieu de la wilaya de Boumerdès, a-t-on appris d’une source fiable.

Toujours selon notre source, c’est suite à des informations sûres parvenues à la Gendarmerie nationale de Boumerdès, faisant état du transfert à partir de la wilaya de Tébessa d’une importante cargaison de munitions d’armes à feu, que la BRI est passée à l’action et a réussi à arrêter une fourgonnette suspecte conduite par un jeune homme âgé de 29 ans répondant aux initiales K. M., originaire de la commune de Kharrouba et à mettre la main sur des sachets contenant 1 250 cartouches de calibre 12 mm, dont 750 sont fabriquées en Espagne et les 500 autres sont de fabrication italienne, dissimulées dans des couvertures et destinées à un client originaire de Tidjelabine.

Mis au courant de cette scabreuse affaire, le procureur du tribunal militaire a ordonné de contacter son homologue civil. Le procureur de la République près le tribunal de Boudouaou a, pour sa part, ordonné de présenter devant lui les deux mis en cause à la fin de l’enquête dont les premiers résultats indiquent que les munitions saisies provenaient de la wilaya de Tébessa. Alors qu’une perquisition a été menée au domicile de l’un des suspects à Boumerdès, le procureur de la République a autorisé l’extension de la juridiction pour enquêter sur le territoire de la wilaya de Tébessa et pour perquisitionner le domicile du deuxième suspect, ajoute notre source. Encore une fois de plus, la Gendarmerie nationale, toujours sur le qui-vive, vient de démanteler ce qui s’apparenterait à un véritable réseau de trafic de munitions d’armes à feu.

H. A.