Accueil A la une Démolition de cinq bâtisses sur le plateau de Sidi Boudrahem

BÉJAÏA - Érigées sur des terrains domaniaux

Démolition de cinq bâtisses sur le plateau de Sidi Boudrahem

540

Au moins cinq constructions, érigées illicitement sur un terrain domanial, plus exactement sur le plateau de Sidi Boudrahem, ont été rasées, hier, par les services habilités. L’opération de démolition concernerait au total 29 bâtisses, toutes construites sur des terrains domaniaux.

La décision portant démolition de ces constructions, érigées ces derniers mois, a été prise, la veille (samedi), par les différents services habilités, dont l’APC et la wilaya. Entamée tôt dans la matinée d’hier, l’opération n’a pu être menée à terme faute d’accès adéquats pour permettre le passage d’engins. Tout un escadron de la Gendarmerie nationale a été, par ailleurs, réquisitionné par l’administration de wilaya pour les besoins de cette opération sensible.

D’ailleurs, des occupants de ces bâtisses ne sont pas restés de marbre en voyant les engins démolisseurs à l’œuvre. Après s’être rassemblés sur les lieux, ils ont vite assiégé le siège de la wilaya, pour réclamer des explications, avant de recourir au blocage de la rue «de La Liberté». Quelques minutes après l’entame de cette action musclée, des policiers sont intervenus pour les disperser et libérer la route. Quelques-uns ont même été arrêtés et emmenés au commissariat central.

Il est à relever que depuis quelques années, «Béjaïa est devenue non seulement une grande décharge sauvage, mais aussi une région où il est plus facile de construire une villa illicitement que de se faire délivrer un permis de construire,» convient le commun des citoyens. Cela au moment ou «l’on avance à chaque fois l’absence de foncier ou l’attente de la fameuse distraction des forêts pour la réalisation d’équipements publics, la mafia du foncier n’éprouve aucune difficulté à squatter des terrains domaniaux ou forestiers pour ériger des villas sans qu’elle ne soit inquiétée,» assène la vox populi.

En novembre 2015, faut-il le rappeler, l’administration de wilaya avait déjà ordonné la démolition de dizaines d’habitations illicites, érigées sur le plateau Sidi Boudrahem, relevant du domaine de l’État. Ces constructions ont été érigées de manière anarchique sur un site domanial, destiné initialement à recevoir le projet de la nouvelle ville de Béjaïa, avant sa délocalisation vers la commune d’Oued Ghir.
F. A. B.