Accueil National Des citoyens disent non !

BÉJAÏA - Projet d’un hôtel en R+7 à Iheddaden

Des citoyens disent non !

256

La cession d’un espace vert au quartier des 600 logements d’Iheddaden, dans la commune de Béjaïa, au profit d’un particulier pour y construire un établissement hôtelier en R+7 fait des vagues. Hier, des dizaines de citoyens ont tenu un rassemblement devant le siège de la wilaya de Béjaïa pour dire «non au bradage des espaces verts de la ville.»

Prenant la parole sur les lieux de la manifestation, Karim Khima, président de l’association Ardh de Béjaïa, a plaidé pour «la préservation du patrimoine faunique et floristique de la ville», tout en dénonçant la bétonisation des espaces verts. Une avancée du béton, a-t-il encore dénoncé, qui menacerait même le PNG.

«Sur les hauteurs de Béjaïa, quelque 13 hectares relevant du PNG ont été cédés à un industriel au mépris des lois de la Républiques, menaçant du coup la forêt de Gouraya», a-t-il soutenu, tout en exhortant les pouvoirs publics à donner la propriété à l’implantation d’équipements publics qui amélioreraient les conditions de vie des habitants du quartier d’Iheddaden.

Les manifestants, à travers leur action, invitent les autorités locales à assumer leurs responsabilités et à prendre les dispositions nécessaires afin de préserver les espaces verts de la ville. Pour rappel, l’espace vert des 600 logements de Béjaïa a été octroyé à un investisseur le 29 décembre dernier par la DUC. «Cet investisseur compte réaliser un hôtel de sept étages entre deux immeubles d’habitation», s’indigne-t-on. Les initiateurs du rassemblement d’hier estiment que cet espace devrait servir d’assiette pour implanter un équipement d’utilité publique, tout en affichant leur détermination à s’opposer à la construction de cet hôtel.

Dernièrement, à la faveur d’une rencontre avec des leaders associatifs, le wali de Béjaïa aurait promis de prendre en charge la requête des citoyens qui s’opposent à la cession de l’espace vert du quartier des 600 logements (Iheddaden) au profit d’un promoteur pour y construire un hôtel.

F. A. B.