Accueil National Des citoyens ferment la mairie

Des citoyens ferment la mairie

SAHARIDJ - Ils exigent la distribution des logements sociaux réceptionnés

101

Des citoyens de la commune de Saharidj ont procédé, hier matin, à la fermeture du siège de la commune pour protester contre le long retard mis dans la distribution du premier quota de logements sociaux de 48 unités, réalisé et réceptionné depuis 2011. Un groupe de protestataires, rencontré devant le siège de l’APC et parmi lequel figuraient de nombreux postulants, a affirmé que ces logements commencent à afficher des signes de dégradation, due aux agressions climatiques et au fait de ne pas être occupés. En parallèle, le reste du projet des 140 logements, soit 70 appartements, dont les gros œuvres ont été achevés, est à l’abandon depuis 2008, au moment où des citoyens mal logés ou sinistrés sont dans l’attente.

Certains parmi eux étaient d’ailleurs présents, lors de la protestation d’hier, et ont même exhibé les procès-verbaux établis par la Commission technique de la daïra et la Protection civile. Nos interlocuteurs ont également assuré que les autorités ont été saisies par écrit à maintes reprises de cet état de fait. «Des correspondances restées lettres mortes», a-t-on assuré, d’où le recours à la fermeture du siège de l’APC, le «seul moyen pour nous faire entendre», selon eux. En tout cas, les protestataires sont décidés à maintenir le siège de l’APC fermé, jusqu’à la venue du chef de daïra. A noter qu’en parallèle à cette protestation, des résidents des quartiers Ignane et Ighil ou Zekour sont également montés au créneau, hier, pour dénoncer une rupture dans l’alimentation en eau potable dans leurs quartiers, qui date d’une semaine. Ils ont réclamé, outre cela, le lancement du projet de réalisation d’un nouveau raccordement à partir du réservoir d’eau de Saharidj. D’après ces mêmes protestataires, ce projet a été confié depuis plusieurs mois à une entreprise, mais n’a toujours pas été lancé.
O. S.