Accueil National Des citoyens ferment la mairie de Boukram

Bouira

Des citoyens ferment la mairie de Boukram

37

Plusieurs dizaines de citoyens, issus de plusieurs villages de la commune de Boukram, à une quarantaine de kilomètres au Nord-ouest de la wilaya de Bouira, sont de nouveau montés au créneau, hier lundi.

Ils ont procédé à la fermeture de leur mairie. A travers cette action de protestation, ces citoyens réclament en premier lieu l’inscription d’un projet pour la réhabilitation du chemin de wilaya n° 27, reliant leur localité à celle de Tablat, dans la wilaya voisine de Médéa, ainsi que la généralisation du raccordement au gaz naturel pour le reste des villages et enfin la relance des projets de raccordement à l’eau potable, à l’arrêt selon eux depuis plusieurs mois.

D’après les représentants des protestataires, la commune de Boukram souffre d’un isolement et d’un enclavement en raison de la dégradation de son réseau routier et le manque de commodités. Ils réclament ainsi l’inscription d’un programme spécial pour le désenclavement de cette région, afin de faciliter le retour des centaines de familles ayant déserté la région durant la décennie noire.

«Boukram est isolée, plus particulièrement ses nombreux villages. Les citoyens de notre commune souffrent de cet isolement et sont pénalisés au quotidien. La route qui relie notre commune à celle de Tablat est d’une importance capitale, car c’est la seule issue proche pour nous. Malheureusement, les autorités locales et celles de la wilaya n’ont jamais répondu à nos requêtes.

C’est ce qui nous a conduit à fermer pour la deuxième fois le siège de la mairie», dira l’un des protestataires, avant d’ajouter: «Notre commune n’est pas entièrement couverte en gaz naturel ni en eau potable. Les habitants de la majorité des villages souffrent du problème du manque de gaz butane surtout durant les périodes de chute de neige.

Les projets de raccordement de notre commune au réseau d’eau potable n’ont toujours pas été achevés et accusent un énorme retard. Pourtant, le barrage de Koudiat Acerdoun est situé juste à côté dans la commune de Mâala. Certains de ces projets sont l’arrêt pour des raisons inexpliquées !

Dans notre région montagneuse, l’eau potable manque gravement et c’est un vrai calvaire pour nous en été». A noter enfin que les protestataires ont menacé d’organiser un autre sit-in devant le siège de la wilaya de Bouira, si les autorités concernées ne réagissent pas positivement à leurs revendications, qu’ils jugent légitimes.

Oussama K.