Accueil National Des demandeurs de logements ferment la RN5

Aïn Turk

Des demandeurs de logements ferment la RN5

110

Plusieurs dizaines de citoyens du village Zeboudja, relevant de la commune d’Aïn Turk, à une dizaine de kilomètres au nord de la wilaya de Bouira, ont procédé, hier, à la fermeture de la RN 05, au niveau de leur village. A travers cette action, ils réclamaient l’affichage de la liste des bénéficiaires des 25 logements sociaux réalisés dans leur localité et dont les travaux ont été achevés depuis près d’une année. Ces protestataires ayant usé de pneus brûlés, de troncs d’arbres et d’autres objets métalliques pour barrer la route à la circulation ont aussi réclamé l’attribution de ce quota aux demandeurs de logements issus de leur localité car, d’après eux, une véritable crise de logement s’est installée dans leur village depuis la suspension des aides financières à l’habitat rural. Ils ont ajouté que pas moins de 450 personnes du village ont déposé des dossiers pour avoir des logements sociaux.

«Nous attendons toujours l’affichage de la liste des bénéficiaires de ce quota. Les travaux sont terminés depuis plus d’une année mais à ce jour, les services de la commune n’ont pas entrepris les démarches nécessaires pour leur attribution. Cela nous inquiète, d’autant plus que ces appartements commencent à montrer des signes de dégradation aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Pour ce qui est des responsables locaux, ils ne font rien pour les distribuer, malgré notre insistance», a affirmé l’un des protestataires. Ce dernier s’est d’ailleurs interrogé sur les raisons qui empêchent la Commission locale du logement de commencer son travail : «Sur les 450 demandeurs de logements sociaux, ayant déposé un dossier, aucun n’a reçu la visite de la Commission du logement. Nous nous demandons comment vont faire les responsables pour les attribuer mais aussi sur quelles bases. Nous réclamons également l’intervention rapide des responsables de la daïra et de la wilaya pour atténuer la crise de logement dans laquelle
nous sommes plongés, notamment en attribuant ces logements aux demandeurs issus du village et en débloquant de nouveaux quotas d’aide à l’habitat rural», a souligné un autre protestataire.

Vers 9h00, le chef de daïra s’est déplacé sur les lieux et s’est entretenu avec les citoyens mécontents. Ces derniers, après lui avoir fait part de leurs préoccupations, ont fini par libérer la RN 05 à la circulation. Le même responsable s’est par la suite déplacé au niveau du village Zeboudja, où il a visité des logements insalubres et dégradés, occupés par certains demandeurs de logements sociaux. Comme solution, il a proposé aux habitants de Zeboudja d’établir une liste comportant les noms des familles les plus nécessiteuses. Et de préciser qu’une commission de daïra se penchera ensuite sur leurs cas, en attendant la confection de la liste des bénéficiaires de logements.
Oussama Khitouche