Accueil National Des jeunes chômeurs protestent devant la daïra

El-Hachimia

Des jeunes chômeurs protestent devant la daïra

53

À l’appel de la coordination locale de la société civile, plusieurs dizaines de jeunes chômeurs se sont rassemblés, hier, devant le siège de la daïra d’El-Hachimia, sise à une dizaine de kilomètres au sud de la wilaya de Bouira, afin de protester contre le phénomène de chômage qui s’abat sur cette région et le manque de poste d’emplois. Ces chômeurs ont aussi réclamé la relance du secteur de l’industrie, à travers la redynamisation de la mini-zone industrielle de cette localité qui n’abrite que deux petits projets.

Des projets qui n’assurent pas suffisamment de postes d’emploi pour les jeunes de cette région qui souffrent d’un chômage endémique : «Le projet de la zone industrielle a été annoncé en grande pompe par les autorités locales, en 2012. Ce projet a bien commencé, puisqu’une vingtaine d’assiettes de terrain ont été attribuées à des investisseurs porteurs de projets. Malheureusement, et sept années après cette annonce, rien n’a changé dans notre quotidien. Au niveau de cette zone, seuls deux projets ont été mis en service, le reste ce n’est que de l’encre sur papier.

Les deux projets opérationnels n’ont créé qu’une quinzaine de postes d’emploi, vu leur petite capacité de production. C’est pour cela que nous réclamons la concrétisation de l’ensemble des projets proposés au départ, afin de créer suffisamment de postes d’emploi pour les jeunes des deux communes de notre daïra», a expliqué l’un des protestataires. Ce dernier citera aussi le cas de la méga zone industrielle d’Oued El-Berdi, une commune qui relève de la daïra d’El-Hachimia qui souffre, elle aussi, du non-lancement de la majorité des projets accordés.

D’autres jeunes protestataires ont aussi réclamé l’accompagnement des investisseurs installés dans cette région, à l’instar du projet de la station thermale du village Ksana : «Le projet de la station thermale est important pour notre région, mais malheureusement cette infrastructure n’est toujours pas fonctionnelle à 100%.

Des unités importantes de ce complexe touristique, ont été réalisées et n’ont toujours pas été mises en service, en raison de diverses contraintes bureaucratiques, comme c’est le cas pour l’unité hôtelière dont les travaux sont achevés depuis au moins quatre années. Nous réclamons l’implication des autorités locales pour relancer ces projets, et développer les secteurs du tourisme et de l’industrie dans notre région», a martelé un autre jeune chômeur. À noter enfin, qu’une délégation des protestataires a été reçue par la chef de la daïra d’El-Hachimia, hier matin.

Oussama K.