Accueil A la une Des randonneurs à l’assaut de Yemma Gouraya

BÉJAÏA - Afflux de visiteurs en haute montagne

Des randonneurs à l’assaut de Yemma Gouraya

1650

Une centaine de randonneurs entre hommes et femmes, venus de différentes régions de Tizi-Ouzou, ont mis à profit la journée d’avant-hier, vendredi, pour visiter le mont de Yemma Gouraya et ses merveilleux sites.

Le groupe des randonneurs qui comprend une soixantaine d’hommes et quelque 30 à 40 femmes, selon l’initiateur de la randonné, est composé essentiellement d’étudiants, mais on dénombre aussi parmi eux des fonctionnaires et même des retraités de 70 ans et plus. Encadrés par une équipe spécialisée, les promeneurs sont venus de Tizi-Ouzou, Aghrib, Taguemount Azouz, Iguerfissen, Azazga. Arrivés par bus dans la matinée à Béjaïa, ils ont été d’abord accueillis par d’autres randonneurs de Béjaïa puis ils ont entamé, depuis Sidi-Ahmed par une route abrupte, leur ascension vers le mausolée de Yemma Gouraya.

Leur itinéraire comprend aussi la visite du vertigineux pic des Singes dont la vue donne sur des paysages des plus magnifiques, le Cap Carbon, où se trouve le plus haut phare du monde et qui, par sa beauté, transporte littéralement les visiteurs dans un autre monde. Après le déjeuner, le programme de la visite a prévu aussi, sur un fond musical et d’ambiance, une pause culturelle où les randonneurs pouvaient intervenir sur des sujets scientifiques, culturels, cultuels ou même humoristes pour se détendre un tant soit peu de la fatigue.

La dernière halte programmée par les organisateurs de la sortie était celle de la mythique place Gueydon, d’où les randonneurs pouvaient admirer la rade de Béjaïa, les activités sur le vieux port et, au loin, la chaîne des montages des Babors. Dommage que pour cause des pluies qui s’abattaient par intermittence ce jour-là sur la région de Béjaïa, de grands pans du programme de la randonnée ont dû être abandonnés au grand regret des visiteurs.

Le guide a indiqué que son groupe, constitué d’éléments issus de plusieurs régions de la wilaya de Tizi-Ouzou, organise régulièrement, tous les quinze jours, des randonnées pédestres à travers de beaux sites du pays. Le but est de découvrir les beaux paysages du pays, de faire connaître aux gens les différentes régions visitées et au-delà provoquer des rencontres intéressantes entre randonneurs.

B Mouhoub.