Accueil National Du kif et des produits prohibés saisis

BÉJAÏA - Aéroport Abane Ramdane

Du kif et des produits prohibés saisis

124

Les éléments de la police des frontières (PAF), relevant de la sûreté de la wilaya de Béjaïa, en exercice à l’aéroport Abane Ramdane, ont arrêté, la semaine passée, un individu en possession d’une quantité de drogue (kif traité).

L’opération a été déclenchée, indique un communiqué transmis à notre rédaction par la cellule de communication de la police, suite à l’arrivée du suspect dans le hall de l’aéroport en vue d’un voyage en France. Et au moment où il est soumis à l’inspection et à la fouille corporelle par les policiers des frontières, il a été trouvé en sa possession, dissimulée dans l’une des poches de son pantalon, une quantité de drogue, des morceaux de kif traité plus exactement.

Le mis en cause qui répond aux initiales de I. A., est âgé de 60 ans et réside en France. Accusé de détention de drogue, il a été transféré aux autorités judiciaires territorialement compétentes pour qu’elles statuent sur son cas. À noter aussi que dans le même aéroport, les mêmes éléments de la police des frontières ont également eu à traiter une affaire d’introduction de produits prohibés dans le pays.

L’astuce du fraudeur a consisté à dissimuler la marchandise interdite dans la coquille d’un appareil électrique. L’infraction a été découverte au moment de l’inspection des bagages du voyageur répondant aux initiales A. Dj, âgé de 40 ans, ayant une double nationalité et venant de Marseille.

En soumettant le cabas du voyageur au contrôle du scanner, les policiers et les douaniers ont constaté que le produit interdit à l’importation était caché sous la coquille d’un appareil électrique, que le voyageur a reconnu être le sien et qu’il lui appartenait personnellement. Le rédacteur du communiqué de la police n’a, cependant, pas jugé utile de faire connaitre la nature du produit prohibé ni celle de l’appareil électrique où il était dissimulé. Quant au mis en cause, il a été transféré aux autorités judiciaires territorialement compétentes pour qu’elles statuent sur son cas.
B Mouhoub