Accueil National Du savoir en général et de l’enseignement en particulier

Le point

Du savoir en général et de l’enseignement en particulier

49

Par Ali Boudjellil
Est- ce que tous les écoliers du monde se réjouissent de ne pas avoir à croiser les bras aussi longtemps que leur maître persiste à leur injecter les règles désolantes qui gouvernent les participes passés ? La réponse est bien sûr oui, car les enfants, qu’ils soient nés en terres chaudes ou froides se ressemblent. Cependant, quand un maître se refuse de se présenter devant ceux qui ont un appétit d’oiseau, même pendant quelques petits jours, doit sûrement savoir qu’un jour de perdu pour un enfant est trop difficilement récupérable. Ceci pour tout simplement dire qu’une grève du primaire est lourde de conséquence. Au-delà que les cités vont être submergées du ramage de l’enfance durant des jours ouvrables et que les mères d’élèves aient à surveiller leur hyperactivité, il y a lieu de considérer que les revendications de leurs enseignants doivent faire réagir ceux qui sont en devoir de veiller à la bonne scolarité de nos chérubins. Ces enseignants qui appellent à l’ouverture des portes du dialogue ne sont pas sans savoir que le petit écolier qui, foncièrement se réjouit de ne pas affronter son encrier, ignore complètement leurs déboires.

Certaines revendications de cette corporation au noble statut sont si importantes et pour leur bien et pour celui de leurs apprenants, puisqu’il s’agit de la révision des programmes pédagogiques, du calendrier des vacances et surtout de la création de nouveaux grades d’enseignant pour les matières scientifiques, littéraires et d’éducation physique, pour signifier aux oreilles qui sont dans le devoir de les entendre, puisqu’il est admis que, chacun son métier et les vaches seront bien gardées. Mais quand l’école se voit contrainte de refuser à l’enfant d’entendre les comptines pendant des jours, c’est que l’ouverture des portes du dialogue est conditionnée par la disponibilité des clés du savoir. On enseigne pas ce qu’on sait, on enseigne ce qu’on est…
A. B.