Accueil National El Irada expose ses attentes

Bouira - Cérémonie en l’honneur des non-voyants

El Irada expose ses attentes

35

L’association nationale de soutien et de promotion des non-voyants El Irada a organisé, mercredi dernier, au niveau de son siège de Bouira, une cérémonie en l’honneur des non-voyants de la wilaya. C’était à l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées. Cette cérémonie, au cours de laquelle des cadeaux symboliques ont été offert aux non-voyants présents, était une occasion pour les responsables de cette organisation nationale de rappeler les principales préoccupations et revendications de cette frange de la société.

Ainsi, d’après Abdelkrim Akkache, son président, les non-voyants souffrent toujours du manque de moyens, de la dégradation de leur prise en charge, au niveau des centres spécialisés, et de la non-application de plusieurs décrets ministériels en leur faveur. Il a cité, notamment, la réduction de 40 % annoncée par le ministère de la Solidarité nationale sur les prix des loyers à leur profit. Un décret toujours pas appliqué dans la wilaya de Bouira, au même titre que la gratuité des transports : «Les prix des loyers ne sont pas changés, même au niveau des organismes publics, à l’image de l’OPGI.

Nous sommes également obligés de payer nos places dans différents moyens de transport. Nous réclamons également l’application du décret interministériel portant sur la réservation aux personnes handicapées d’un quota de 3 % à chaque opération de distribution de logements. Malheureusement, notre situation ne cesse de se dégrader et plus particulièrement à l’échelle de la wilaya, où les handicapés et les non-voyants particulièrement vivent dans la précarité et sont marginalisés», s’est désolé Abdelkrim Akkache.

Ce dernier a, en outre, exposé le problème de l’absence d’un centre pédagogique spécialisé pour les non-voyants ainsi que la rareté et la cherté du matériel pédagogique, à l’instar des tablettes de braille, des livres scolaires et des logiciels informatiques pour les élèves et les étudiants de cette catégorie : «Les élèves non-voyants de la wilaya de Bouira sont tous scolarisés dans des centres spécialisés à Alger, Boumerdès ou Bordj Bou Arréridj, car notre wilaya ne dispose toujours pas d’un centre similaire, malgré nos nombreuses demandes et notre grande insistance.

Pire encore, la décision portant sur la création de classes intégrées au niveau des établissements scolaires, au profit des élèves handicapés, n’est pas respectée. D’ailleurs, ils ne sont pas pris en charge au niveau des écoles ! Nous souhaitons, par ailleurs, la généralisation de la récente augmentation de l’allocation versée aux personnes handicapées.» Il est utile de préciser que le bureau de wilaya de l’association «El Irada» a recensé 2 210 personnes non-voyantes, au niveau local.

Oussama Khitouche