Accueil National Grandiose marche !

Bouira

Grandiose marche !

77

Pour le 43ème vendredi de marches, les manifestants n’ont rien perdu de leur détermination à Bouira. Si l’ambiance était plutôt bon enfant avant la proclamation des résultats auprès des centaines de marcheurs, réunis sur la place publique bien avant l’heure du coup d’envoi de la marche, les mines se sont renfrognées dès la nouvelle du résultat de la présidentielle. C’est sous le slogan «Azul fellawen, Tubiret d Imazighen» que la marche s’est ébranlée de son point de départ habituel. Tout le long du parcours emprunté, les marcheurs ont longuement entonné : «Mazalagh d’Imazighen» et «Yetnahaw gaâ», tout en scandant «Silmya, Silmya».

En effet, des appels au pacifisme ont été largement repris, et de façon plus insistante devant le siège de la sûreté de wilaya, où plusieurs jeunes avaient tenté de provoquer les forces de l’ordre, cantonnées à l’intérieur. Heureusement que les sages ont rapidement maîtrisé la situation en renforçant un cordon de sécurité devant cet édifice, tout en canalisant la foule. Les portraits des Bouregaâ, Karim Tabbou et Boumala, toujours en détention, ont été également mis en évidence par les marcheurs à travers les principales rues de la ville jusqu’à l’esplanade de la maison de la culture. La foule se dispersa finalement, comme d’habitude, dans le calme. A noter qu’un hélicoptère des services de sécurité survolait la ville dès premières heures de la matinée jusqu’à la fin de la marche.

Le vote, entre les pour et les contre

La journée de jeudi a dans la région Est de la wilaya connu des escarmouches. Des émeutes qui se sont propagées au chef-lieu de wilaya où même le siège de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a été saccagé, avant d’être partiellement incendié. A noter que de nombreuses communes issues des nouvelles circonscriptions administratives d’Aïn Bessem, Sour El Ghozlane et celles rattachées à Lakhdaria ont pour leur part ouvert leurs centres de vote normalement avec toutefois une affluence mitigée du corps électoral.

Pour la daïra de Bordj Okhriss, le taux de participation à la mi-journée était de 10,94 %, selon les chiffres fournis par l’ANIE, qui a avancé un taux de plus de 5 % à l’échelle de la wilaya. Une institution dont le personnel a été plus tard évacué, après avoir été prise d’assaut par des manifestants, aux alentours de 14 heures. Il faut savoir que les manifestants avaient auparavant assiégé la Radio régionale et même accédé dans l’enceinte. Ce qui vaudra au directeur son limogeage dans la même journée. Tout le long de la journée, des foules n’ont pas cessé de sillonner les artères du chef-lieu de wilaya, en scandant des slogans contre l’élection et en multipliant les appels au pacifisme.

Aucun bureau de vote n’a été ouvert dans les daïras de M’Chedallah, Bechloul, alors que la daïra de Haizer enregistrait des émeutes qui ont engendré plusieurs dizaines de blessés. Une soixantaine de blessés ont été admis au service des urgences de l’hôpital Mohamed Boudiaf. Venant d’Ath Laâziz, des manifestants, en route vers Bouira ville seront finalement intercepté à l’entrée du chef-lieu de wilaya par les forces antiémeutes. Suite à quoi, des échauffourées ont éclaté. A Aomar Gare, des émeutes ont aussi éclaté, en début de matinée, autour d’un centre de vote. A Kallous, le centre de vote a été fermé dès les premières heures de la matinée.

La veille, à M’Chedallah, des émeutes avaient éclaté entre manifestants et gendarmes. Des émeutes ont été enregistrées également à Ahnif, Chorfa, Ath Mansour et Raffour, au cours de la soirée de mercredi. Après les scènes d’émeute, les manifestants ont pris soin de nettoyer toute trace d’incendie. Quant au taux de participation, en fin de journée, il avait atteint 50,04 % à Sour El Ghozlane, 47,09 % à Dirah, 52,14 % à Maâmoura, 30,01 % à Ridane et 63,40 % à El Hakimia. Et à la clôture du scrutin, à travers la daïra de l’ex-Aumale, le taux était de 47,70 %. Selon les premiers résultats enregistrés immédiatement après le dépouillement, le taux de participation a atteint 12 % à travers le territoire de la wilaya de Bouira.

Hafidh B.