Accueil A la une Grève au lycée Krim Belkacem

Drâa Ben Khedda

Grève au lycée Krim Belkacem

251

Les enseignants du lycée Krim Belkacem de Draâ Ben Khedda ont observé, hier, une grève pour dénoncer les problèmes auxquels ils font face de la part de quelques élèves et certains parents. En effet, la grève a été déclenchée spontanément, hier matin, après qu’un enseignant a fait l’objet d’une agression caractérisée de la part d’un élève, qu’il avait auparavant sanctionné. Et selon les témoignages recueillis, hier, auprès de quelques enseignants du lycée, quand l’enseignant avait quitté le lycée à la fin de sa journée de travail, un véhicule l’attendait à l’extérieur.

A son bord, il y avait le lycéen sanctionné, en compagnie d’un groupe de jeunes. Ces derniers ont alors menacé et agressé verbalement l’infortuné enseignant. Cet acte intervient, selon les concernés, au lendemain de l’agression verbale dont a été victime une enseignante, la veille. Cette dernière était dans la salle des professeurs quand une parente d’élève a fait irruption, s’en prenant à elle «violemment» et sur «un ton menaçant et agressif». Fort heureusement, l’enseignante a eu la présence d’esprit de ne pas répondre à l’assaillante, préférant quitter la salle. Il y a quelques jours, c’est le proviseur qui a été victime d’une agression de la part d’un élève, sanctionné auparavant à cause de son comportement.

La sanction dont il s’agit, dans tous les cas cités, n’est autre que la convocation des parents. Il faut préciser que les enseignants exerçant dans ce lycée, en plus de l’insécurité, ne cessent de se plaindre des conditions de travail lamentables qui y prévalent et où de nombreux problèmes se posent avec acuité. En plus du climat d’insécurité qui y règne, cette infrastructure est dépourvue des moyens minimums pour assurer une bonne scolarité. Des classes ne sont pas dotées de portes, les chaises sont insuffisantes, les livres de la bibliothèque ont été abîmés par les dernières pluies à cause des infiltrations d’eau dont pâtit cet établissement et la liste est encore longue.

Selon de nombreux témoignages, une réunion devait regrouper les enseignants de ce lycée, pour décider d’entreprendre des actions de protestation afin d’interpeller la Direction de l’éducation et les responsables concernés surtout concernant les agissements de certains lycéens indisciplinés et agressifs. La grève observée, hier, n’est donc qu’une première action, en attendant d’autres au cas où aucune solution n’est trouvée aux problèmes soulevés.

A. M.