Accueil National Huit morts en 24 heures

Accidents de la route et noyades en mer

Huit morts en 24 heures

141

Les services de la Protection civile ont fait état du décès de quatre personnes suite à plusieurs accidents de la route et de quatre autres par noyade en mer, en une seule journée, au niveau national. «Durant la période allant du 13 au 14 août 2019, plusieurs accidents de la circulation ont été enregistrés, dont trois ayant causé le décès de quatre personnes et des blessures à sept autres, lesquelles ont été prises en charge sur les lieux puis évacuées vers les hôpitaux par les éléments de la Protection civile», lit-on dans le bilan rendu public, hier, par la Direction générale de la Protection civile.

A noter que le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de Boumerdès «avec deux personnes décédées et trois autres blessées suite à un carambolage entre neuf véhicules légers, survenu sur l’autoroute Est-Ouest, au lieu-dit Ouled Ali, commune de Larbaâtache, daïra de Khemis El-Khechna». D’autre part et dans le cadre du dispositif de surveillance des plages et des baignades, les secours de la Protection civile ont effectué, durant la même période, 660 interventions qui ont permis de sauver d’une noyade certaine 467 personnes, de prodiguer des soins à 47 personnes et d’en repêcher 4 autres décédées par noyade en mer.

Il s’agit d’une personne âgée de 27 ans morte dans une plage interdite à la baignade à Mostaganem et une autre âgée de 28 ans décédée, elle aussi, dans une plage interdite à la baignade, à Skikda. Les mêmes services ont fait également état du décès d’une personne âgée de 18 ans par noyade dans une plage autorisée à la baignade à Oran et d’une autre âgée de 33 ans noyée dans une plage interdite à la baignade à Béjaïa.

Par ailleurs et concernant le dispositif de lutte contre les feux de forêt, de maquis, de récolte et de broussaille, les unités de la Protection civile ont procédé à l’extinction de quatorze incendies (cinq incendies de forêt, un incendie de maquis, cinq incendies de broussaille et trois incendies de récolte). «Ces incendies ont causé des pertes estimées à 58 ha de surface forestière, 0,5 ha de maquis et 38 ha de broussaille. 1 498 arbres fruitiers et 1 820 bottes de foin ont également été ravagés par les flammes», a indiqué la même source.
Samira Saïdj