Accueil National La CNAS enregistre une baisse de 50%

TIZI OUZOU - Maladies professionnelles

La CNAS enregistre une baisse de 50%

98

Seulement treize cas de maladies professionnelles (MP) ont été enregistrés à Tizi Ouzou durant les dix premiers mois de l’année en cours, contre 28 cas durant l’année 2018, soit une baisse de 50%. C’est ce qu’a révélé le chef de service de la prévention de la CNAS, Belkacem Baik, à l’occasion de la Journée portes ouvertes organisée hier au siège de l’agence dans le cadre d’une vaste campagne nationale de sensibilisation et d’information afin de promouvoir la culture de sécurité et de santé de travail. «Les maladies professionnelles, l’affaire de tous», est le slogan de cette nouvelle action de sensibilisation.

«Cette baisse est le fruit des programmes de sensibilisation et d’information qui sont régulièrement menés par la CNAS afin de mieux cerner la problématique et dégager les recommandations de prévention adéquates pour améliorer les conditions de travail. Des actions qui consistent en l’évaluation des disfonctionnement et des insuffisances afférentes au système de prévention des risques d’accidents de travail et de maladies professionnels. Quand à la prise en charge, le même responsable rassure les travailleurs que «des actions de prévention des risques à l’origine des maladies professionnelles sont en permanence menées de concert avec les organismes employeurs et les différentes interventions dans le domaine, afin d’éradiquer les effets pesants sur la santé des travailleurs».

Cette journée portes ouvertes a pour objectif principal de faire connaître les maladies présumées d’origines professionnelles, les mesures permettant la maîtrise des risques. Cette journée permettra également aux travailleurs de s’enquérir auprès des professionnels de la CNAS (médecins, ingénieurs et contrôleurs…) des connaissances et des outils nécessaires à la mise en œuvre des programmes de prévention des risques professionnels. Les organisateurs ont mis à la disposition des visiteurs des stands d’information et de sensibilisation sur les risques et les bonnes pratiques en la matière.

Nadia Rahab