Accueil National La plate-forme “Progress” fait des remous

Tizi-Ouzou - Université Mouloud Mammeri

La plate-forme “Progress” fait des remous

191

Les étudiants de l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou ont fermé hier le portail de l’université en guise de protestation contre l’inscription en Master sur la plate-forme nationale «Progress».

Les étudiants mettent également en avant d’autres revendications d’ordre pédagogique. Les étudiants protestent et refusent l’inscription en Master I sur le logiciel national « Progress ». Selon ces derniers : «Ce logiciel est homogène et ne respecte pas les spécificités de chaque faculté notamment en délais d’inscriptions qui devraient différer d’une faculté à une autre et d’une université à une autre». Ces délais, expliquent les étudiants, «doivent respecter le fait que l’année universitaire ne s’achève pas à la même date pour tout le monde ». Les étudiants de l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou, se disent «défavorisés» par rapport à cette contrainte compte tenu des perturbations que connait l’université notamment les grèves.

Les protestataires ont aussi soulevé le problème de la durée de séjour limité à trois ans. Des étudiants se retrouvent alors sans hébergement une fois dépassé les trois ans. Les revendications des étudiants ne se sont pas limitées à ces points qui ne relèvent pas du ressort de l’université de Tizi-Ouzou et de son administration. Ils ont aussi exposé d’autres problèmes d’ordre interne à l’instar de celui de la faculté de Biologie à Tamda dont les étudiants sont en grève depuis plus d’un mois et demi. Dans ce cas de figure, les étudiants parlent de la vétusté du matériel pédagogique ainsi que du manque de prise en charge à tous les niveaux.

Le recteur de l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou, M. Ahmed Tessa, contacté par nos soins, considère «légitime» et «objective» la revendication concernant les délais d’inscriptions sur le logiciel national et considère «subjective» celle liée aux délais d’hébergement. Le recteur s’agissant de la faculté de Biologie, reconnait que le matériel pédagogique n’a jamais été renouvelé. L’achat du nouveau matériel explique-t-il ne peut être pris sur le budget du fonctionnement. Il a fait part d’un document préparé à l’dresse du Ministère pour soulever cette requête de «renouveler le matériel». Le Recteur s’est dit «optimiste» quand à une réponse favorable du Ministère dans les limites du possible.

Réception de 2700 places à Tamda aujourd’hui

Les 2700 places pédagogiques, tant attendues de l’université Mouloud Mammeri (localité de Tamda), seront réceptionnées aujourd’hui, a-t-on appris du recteur. Ce dernier fait part aussi de la réception d’une grande bibliothèque centrale. Le wali Chater qui sera aujourd’hui sur le campus tentera aussi de booster le projet de 10 000 places en cours de réalisation sur place. Un projet qui a été touché par le gel et qui sera à nouveau réanimé après son dégel. L’autre bonne nouvelle à l’université de Tizi-Ouzou est la mise en service d’un incubateur à partir du 13 janvier prochain.

Kamela Haddoum.