Accueil National La réhabilitation «douteuse» de l’ex-DG dénoncée

BOUIRA- Les travailleurs de l’OPOW en grève illimitée

La réhabilitation «douteuse» de l’ex-DG dénoncée

67

Les travailleurs et les cadres de l’office du parc omnisports (OPOW) de la wilaya de Bouira ont déclenché, hier, un mouvement de grève illimitée.

Par leur action, ils dénoncent la récente nouvelle nomination de l’ancien directeur de l’OPOW, Fouad Daba, à ce même poste. Pour rappel, ce responsable a été suspendu par l’ancien ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Hattab, le 4 décembre dernier, lors d’une visite dans la wilaya de Bouira. L’ancien MJS avait reproché à M. Daba plusieurs défaillances dans la gestion des structures sportives de l’OPOW, notamment les piscines semi-olympiques et le stade Rabah Bitat de Bouira, mais aussi ses mauvaises relations avec les associations sportives de la wilaya.

Bien avant la visite de l’ex-ministre Hattab, plusieurs sections syndicales de l’OPOW avaient réclamé le départ de ce responsable et plusieurs actions de protestation ont été organisées au niveau de l’OPOW de Bouira. Cependant et à la grande surprise des travailleurs de l’OPOW et des associations sportives de la wilaya, le même responsable avait été reconduit dans ses fonctions, jeudi dernier, par une décision du nouveau ministre de la Jeunesse et des sports. Dans une déclaration adressée au wali de Bouira, les fonctionnaires grévistes ont ouvertement dénoncé ce qu’ils ont qualifié de décision «douteuse», «illégale et arbitraire» du nouveau MJS.

Ils ont ainsi réclamé l’intervention du premier responsable de la wilaya pour demander le départ de Fouad Dada: «Nous ne pouvons pas recommencer tout à zéro. Le directeur de l’OPOW est responsable de la majorité des malheurs de nos sportifs ici à Bouira. Les structures de sport sont dans un état lamentable et même inexploité, comme c’est le cas du stade de Bouira. Les rapports entre nos syndicats, les associations sportives avec ce directeur sont très dégradés et personne ne peut désormais travailler ou évoluer avec les mêmes pratiques de défaillance et de discrimination.

Nous nous interrogeons sur les motifs de cette démarche illégale, puisque un ministre chargé de la gestion des affaires courantes ne peut pas, en principe, nommer ou déloger un responsable», a expliqué hier l’un des représentants des travailleurs. Notre interlocuteur a aussi assuré que les grévistes sont «déterminés à poursuivre leur mouvement de protestation jusqu’au départ du directeur de l’OPOW». À noter, enfin, que les grévistes qui avaient organisé un sit-in devant le stade de Bouira avaient improvisé, vers 11h, une marche qui les a conduits vers le siège de la wilaya de Bouira.

Ces derniers ont remis aux responsables du cabinet du wali une déclaration signée par plus de 60 fonctionnaires de l’OPOW pour réclamer le départ dudit responsable.

Oussama K.