Accueil National «La rentrée scolaire a été une réussite»

TIZI OUZOU - Ahmed Lalaoui, directeur de l’éducation

«La rentrée scolaire a été une réussite»

43

Lors de la réunion consacrée à l’évaluation de la rentrée scolaire et à la préparation de la session de l’APW sur le même thème, le directeur de l’éducation de Tizi Ouzou, Ahmed Lalaoui, s’est voulu rassurant. «La préparation de la rentrée scolaire avait débuté depuis plusieurs mois, chose qui a fait que celle-ci fut une réussite totale. L’objectif était d’avoir un professeur pour chaque groupe pédagogique, distribuer les livres dans les temps, remettre la prime de 5 000 DA à l’ensemble des élèves bénéficiaires et ouvrir les cantines scolaires dès le premier jour de la rentrée. C’est chose faite.

Toutefois, il subsiste quelques manques et quelques lacunes que nous n’avons pas maitrisés, car les subventions du FCCL ne nous sont pas parvenues», a-t-il déclaré. Et de signaler : «Certaines de nos écoles remontent à l’ère coloniale et nécessitent donc des travaux de réhabilitation. Nous avons encore des écoles non chauffées, des écoles avec des sanitaires insalubres et trois établissements où la rentrée n’a pas encore eu lieu. Nous avons tout fait, avec le concours de M. le wali, pour régler le problème, mais certains esprits sont encore réticents et d’autres intentions sont entrées en jeu.

Empêcher les enfants de se rendre à l’école car les sanitaires sont dégradés est incompréhensible, il y a sûrement d’autres considérations plus importantes qui relèvent de l’intérêt des élèves», a conclu le directeur de l’éducation. À signaler que la directrice des équipements publics a indiqué : «Depuis 2014 et jusqu’en 2018, aucune subvention relative à la réhabilitation des écoles ne nous est parvenue. À partir de 2018, les subventions ont commencé à venir, mais elles ne sont pas importantes. À présent, nous avons une subvention de 48 millions de dinars pour la réhabilitation des écoles primaires, 111 millions pour les collèges et 120 millions pour les lycées. L’ensemble des opérations retenues sont au niveau du CF pour l’OK de réalisation».

Encore 6 établissements fermés

Plusieurs problème ont été soulevés par les élus, il s’agit du problème des affectations des enseignants, des problèmes d’étanchéité au niveau de plusieurs établissement de la wilaya, de la réhabilitation des écoles, de la restauration qui reste toujours à améliorer, du transport, des petites écoles dont le nombre d’élèves ne dépasse pas la trentaine, confiés à un seul enseignants qui doit enseigner plusieurs niveau dans une même salle, assurer la gestion de l’établissement et de la cantine…. M. Boukhalfi, chef de service à l’académie, a répondu sur ce dernier point : «Nous avons jugé utile de maintenir ces écoles qui ne totalise parfois que 23 élèves pour ne pas pénaliser les parents et leurs enfants.

Un enseignant conformément à la règlementation doit assurer l’enseignement et la gestion des affaires de l’école sans dépasser le volume horaire réglementaire. Il y a aussi des écoles à plusieurs groupes pédagogiques, gérées par des directeurs qui enseignent aussi. Ces gens doivent être encouragés et récompensés». Pour sa part Ahcene Dahman, président de la commission éducation, a indiqué en marge de la réunion : «Cette réunion a été programmée car chaque jour que Dieu fait nous recevons des réclamations de la part de nos concitoyens concernant la scolarité de leurs enfants. À ce jour, certaines écoles sont fermées suite à ces problèmes. Nous avons donc invité le directeur de l’éducation et la directrice des équipements publics pour discuter de l’ensemble des problèmes soulevés.

On nous dit que l’argent est disponible, mais les fiches d’identification des établissements du primaire n’existent pas, d’où l’empêchement de lancer les travaux. Donc, c’est aux APC de contacter les services des domaines pour établir ces papiers d’identification. Dans certaines écoles, les fiches d’identification sont établies, dans d’autres non. Au jour d’aujourd’hui, il y a encore six établissements fermés, dont Timizart ». Notons que le directeur de l’éducation a annoncé que «ce problème de fiches d’identification a été réglé suite à l’intervention du wali auprès du contrôleur financier». Pour rappel, la wilaya de Tizi Ouzou compte 660 écoles primaires.

Hocine T.