Accueil National La tutelle annonce des mesures d’apaisement

Education - Grève des enseignants du primaire

La tutelle annonce des mesures d’apaisement

132

Dans un communiqué rendu public en fin de semaine dernière, le ministère de l’éducation précise au sujet de la grève dans les primaires que l’application des dispositions du décret présidentiel n°14-266 de 2014 «requiert la modification et la complétion des dispositions du décret exécutif N° 08-315 d’octobre 2008 relatif aux personnels du secteur de l’Éducation», ajoutant qu’il s’agit seulement d’apporter «les dernières retouches» à ce projet devant entrer en vigueur, au plus tard le 31 mars 2020».

S’agissant de l’unification des fiches pédagogiques, il est affirmé que des équipes nationales spécialisées sont en cours de composition pour «élaborer des fiches pour tous les niveaux d’enseignement, en vertu d’une circulaire rendue publique le 2 décembre courant». Ces équipes seront supervisées par le Centre national des documents pédagogiques (CNDP) et encadrées par le Conseil national des programmes (CNP), l’Inspection générale de pédagogie (IGP) et la Direction de l’enseignement fondamental. «Les fiches en question devraient être exploitables sur la plateforme numérique de l’Éducation nationale à compter de février 2020».

Ce dernier a ajouté qu’«il est possible pour les professeurs de l’enseignement fondamental (PEP) d’élaborer des fiches informatisées à adapter bien entendu aux spécificités de chaque groupe pédagogique. Le nombre de fiches de remédiation seront disponibles sur la plateforme numérique à partir du 5 janvier 2020». D’autre part, le département de Belabed a également fait savoir qu’il s’attèlera à «rembourser les enseignants ayant dispensé, en dehors des heures officielles, des cours de soutien aux élèves souhaitant perfectionner leurs compétences, notamment ceux de la fin du cycle primaire».

De surcroît, la tutelle a annoncé «la régularisation de la situation des professeurs formateurs, en continuant à adopter le système de promotion automatique aux grades de professeur principal et professeur formateur, et ce dans les trois paliers de l’enseignement». De même, le ministère s’est engagé à procéder à «la régularisation de la situation des professeurs n’ayant pas finalisé leur formation en 2008 et 2012 et celle des professeurs adhérant aux grades en voie de disparition».

Samira Saïdj