Accueil National Lancement de la 2e opération

Aïd El-Adha - Collecte des peaux des sacrifices

Lancement de la 2e opération

120

Le ministère de l’Industrie et des mines a annoncé le lancement de la deuxième opération de collecte des peaux des sacrifices de l’Aïd El-Adha.

«L’opération de collecte de peaux issues des sacrifices sera lancée pour la 2e fois durant l’Aïd El Adha 2019 pour laquelle toutes les entreprises publiques relevant du secteur des textiles et cuirs sont mobilisées», a annoncé jeudi dernier le ministère de l’Industrie et des mines dans un communiqué rendu public.

Le ministère de tutelle a indiqué dans le même document qu’ «à l’instar de l’année précédente, les entreprises publiques relevant du secteur de l’industrie et activant dans les filières textiles, cuirs et la laine avec l’appui des autorités locales des wilayas concernées sont mobilisées dans le cadre de l’opération de collecte des peaux issues des sacrifices de l’Aïd El-Adha».

Pour cette année, l’opération sera organisée dans les wilayas pilotes disposant des tanneries en mettant en œuvre tous les moyens humains et matériels dont disposent les filières cuirs relevant du groupe public des textiles Getex, ajoute le même communiqué. Il s’agit, selon la même source, de six wilayas, à savoir Alger, Batna, Jijel, Ain Timouchent, Djelfa et Sétif.

Par ailleurs, l’organisation de cette collecte s’appuie sur la contribution de plusieurs autres secteurs, tels que le ministère de l’Intérieur et des collectivités locales et l’aménagement du territoire, le ministère de l’Environnement et des Énergies renouvelables et le ministère des Affaires religieuses, ainsi que des associations de protection des consommateurs et celles versées dans le domaine de la préservation de l’environnement, a conclu la même source.

Rappelons toutefois que le ministère de l’Industrie et des Mines avait collecté près de 900 000 peaux d’ovins sacrifiés à l’occasion de l’Aïd El-Adha de l’année passée au niveau des six wilayas pilotes sélectionnées pour cette opération. En effet, le ministère de l’Industrie et des mines qui tablait sur 800 000 peaux de sacrifices, avait collecté 100 000 de plus, dépassant ainsi l’objectif assigné.
L. O. CH