Accueil National Lancement des travaux avant la fin de l’année

MAÂTKAS- 200 milliards accordés au projet d’un hôpital de 60 lits

Lancement des travaux avant la fin de l’année

43

La nouvelle du déblocage du projet de l’hôpital de 60 lits de Maâtkas a été accueillie avec beaucoup de satisfaction et de soulagement dans la commune de Maâtkas. Cette infrastructure revêt une grande importance non seulement pour les habitants des deux communes de la daïra de Maâtkas mais aussi pour ceux des régions limitrophes, comme Béni Zmenzer, Aït Abdelmoumène, Mechtras, Tirmitine.

Selon une source de l’APC de Souk El-Tenine, une enveloppe de 200 milliards de centimes a été allouée, après une première de 70 milliards. Enveloppe largement en deçà de la somme nécessaire pour la réalisation de cet hôpital de 60 lits, en ce sens où le marché a été déclaré infructueux à deux reprises suite aux appels d’offre émis à cet effet.

Pour rappel, ce projet accordé en 2012 n’a pas pu être lancé et ce malgré l’insistance de la population, d’une part, et la promesse des autorités en charge du secteur de débloquer la situation, d’autre part. «Effectivement, nous avons eu la nouvelle du wali, confirmée par des responsables du secteur de la santé localement et même au niveau national, sur le dégel de ce projet. Ce qui est un grand soulagement pour nous et pour la population locale.

Il faut savoir que notre assemblée a frappé à toutes les portes pour sa concrétisation. En plus du wali, du ministre de la Santé, je suis allé jusqu’à saisir le président de la République par le biais d’un écrit que j’ai déposé moi-même au palais d’El Mouradia. Dieu merci, maintenant, c’est chose faite et les travaux, selon les promesses et les assurances que nous avons eues, débuteront avant la fin de l’année en cours. Et à présent, nous allons nous atteler à arracher d’autres grands projets indispensables pour notre région et le plus important est la restructuration du chef-lieu de la commune.

Ceci à côté, bien sûr, d’autres réalisations comme une aire de jeux pour les enfants, un centre psychopédagogique pour les handicapés…», ajoute-t-on du côté de la municipalité.

Rabah A.