Accueil National Le ras-le-bol des souscripteurs

AÏN-BESSEM - Le projet des 100 logements LSP accumule les retards

Le ras-le-bol des souscripteurs

58

Hier, plusieurs dizaines de souscripteurs des 100 logements LSP, au niveau de la commune d’Aïn-Bessem, à l’Ouest de la wilaya de Bouira, sont revenus à la charge pour protester contre le retard qu’accusent les travaux de réalisation. Les souscripteurs, qui se sont rassemblés devant le chantier des 100 logements, font savoir qu’ils attendent depuis l’année 2013 la livraison de leurs appartements, alors que les travaux sont à l’arrêt depuis plusieurs années déjà.

Ils réclament donc l’intervention des responsables de l’agence foncière de Bouira, pour débloquer ce projet et relancer les travaux dans les meilleurs délais. Les protestataires, mécontents, se sont aussi interrogé sur les raisons de cet arrêt, «inexpliqué» à leurs yeux : «Nous sommes dans le flou total ! Ni les responsables de l’agence foncière, ni l’entreprise en charge du projet n’arrivent à nous fournir des explications concernant cet arrêt inexpliqué et pénalisant pour nous !», dira Hamza K, un jeune souscripteur, ajoutant que la totalité des bénéficiaires de ce quota de logements se sont acquittés des deux premières tranches du crédit de cette formule.

D’autres souscripteurs ont signalé qu’un lot de 26 logements, faisant partie de ce même programme, n’a toujours pas été lancé en raison de l’absence d’une poche foncière : «Figurez-vous que depuis 2013, aucun terrain d’assiette n’a été trouvé pour l’érection de 26 logements, en l’occurrence le deuxième lot du programme des 100 unités LSP. Des logements d’autres formules, notamment de l’AADL, LPA et du social, inscrits bien après ce programme-là, ont été lancés et certains ont été même remis à leurs bénéficiaires. Ce n’est malheureusement pas le cas pour nous qui souffrons non seulement des lenteurs des travaux mais aussi des lenteurs administratives !

a preuve : les autorités locales n’arrivent toujours pas à trouver une petite poche de terrain pour ériger ces 26 logements. Et pourtant, le problème du foncier ne s’est jamais posé ici, à Aïn-Bessem ! A quand alors la fin de ce calvaire ?», se désole un autre souscripteur rencontré hier sur place. Les souscripteurs ont, par ailleurs, réclamé l’intervention du wali de Bouira, afin de débloquer cette situation. Ils se sont aussi mis d’accord pour organiser un sit-in au cours de cette semaine devant l’agence foncière de Bouira.

O. K.