Accueil A la une Le wali ordonne la résiliation des contrats

BÉJAÏA - Défaillance d’entreprises en charge de chantiers de logements

Le wali ordonne la résiliation des contrats

2010

Le wali de Béjaïa, Ahmed Maabed, a ordonné, lors de sa visite effectuée avant-hier à travers plusieurs localités dans le cadre du suivi des travaux de divers chantiers de logements, la résiliation des contrats de deux entreprises «défaillantes». C’est ce qu’a indiqué un communiqué de la wilaya. Le chef de l’exécutif reproche à ces entreprises, chargées de réaliser les travaux de viabilisation (VRD) au niveau du chantier de construction d’un programme de 672 logements LPL à Berchiche, dans la commune d’El Kseur, un retard énorme.

«Constatant de visu le retard considérable dans l’avancement des travaux et après avoir écouté attentivement les doléances des citoyens de cette commune, le wali a ordonné aux services concernés d’entamer les démarches en vue de la résiliation des contrats de ces entreprises et leur attribution à d’autres», lit-on dans ledit communiqué. Saisissant la présence du wali dans la région, des riverains lui ont soulevé un problème lié au retard dans le raccordement de leurs foyers au gaz naturel et au réseau électrique. Sur place, le wali Maabed a instruit le responsable de la Concession de distribution de l’électricité (CDE) et du gaz de Béjaïa de prendre en charge cette doléance dans les plus brefs délais.

Le directeur de la CDE de Béjaïa «s’est engagé à régler ce problème dans un délai de 15 jours au maximum», a affirmé la même source. Par ailleurs, dans la commune d’Ouzellaguène, le premier magistrat de la wilaya a inspecté le chantier de réalisation de 730 logements de type public locatif, implanté à Hellouane. Un délai d’un mois a été accordé à l’entreprise en charge de réaliser les VRD pour terminer les travaux et livrer le projet. En outre, le wali a insisté auprès de la commission de daïra d’Ouzellaguène d’attribution des logements pour que la liste des bénéficiaires soit rendue publique le plut tôt possible, «afin de permettre aux citoyens d’occuper leurs logements», a-til expliqué.

À Akbou, les autorités de wilaya ont inspecté le nouveau pôle urbain d’Azaghar, où deux programmes, l’un de 1 140 logements LPL et un autre de 140 logements inscrits dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire, sont en cours d’achèvement. Des instructions fermes ont été données par le wali aux entreprises réalisatrices «pour accélérer la cadence des travaux», souligne l’attachée de presse de la wilaya. Le chef de l’exécutif a également instruit le directeur des équipements publics «afin de procéder au lancement des travaux de réalisation du groupe scolaire prévu au niveau de ce site».

Dans la daïra de Tazmalt, le wali s’est arrêté sur l’état d’avancement d’un projet de réalisation de 500 logements LPL, implantés à Tiour ir ine. Insatisfait du taux d’avancement des travaux, M. Maabed a demandé au chef du projet de redoubler d’efforts et d’accélérer la cadence pour l’achèvement de la viabilisation des réseaux divers, comme la voirie, l’éclairage et l’assainissement, en vue de procéder à la distribution de ces logements aux heureux bénéficiaires.
B. S.