Accueil A la une L’ENAD prête à se lancer dans la production du gel hydro-alcoolique

Sour El-Ghozlane

L’ENAD prête à se lancer dans la production du gel hydro-alcoolique

868

Le laboratoire de recherche et de développement des produits chimiques du complexe industriel de l’entreprise nationale des produits détergents (ENAD), sis à Sour El-Ghozlane, vient de développer deux nouveaux produits à usage médical et de désinfection.

En effet, et selon une source de l’intérieur du complexe industriel, les chimistes et biologistes de l’ENAD ont réussi à développer deux nouvelles formules de désinfection. Il s’agit en premier lieu d’un gel hydro-alcoolique désinfectant pour les mains de haute qualité, mais aussi d’une formule de désinfectant pour détruire la protéine d’enveloppe présente à la surface de certains virus, dont le coronavirus.

Ces deux produits pourront être produits et mis à la disposition du grand public en un temps record et avec des quantités suffisantes. Selon la même source, les prix qui seront proposés seront encadrés dans l’objectif de mettre fin à la pénurie et à la spéculation constatées ces derniers jours sur le marché national : «Par exemple, le litre du gel hydro-alcoolique sera proposé à seulement 300 DA», a expliqué notre source.

Cependant, la production à grande échelle de ces deux produits nécessite l’acquisition de plusieurs produits chimiques «sensibles», à l’instar de l’ammonium, dont l’achat est soumis à une autorisation spéciale du ministère de l’Énergie et des Mines. Une demande d’autorisation pour l’acquisition et l’acheminement de ce composant a d’ailleurs été déposée par la direction de l’ENAD auprès du ministère de l’Énergie et des Mines.

«Pour mener à bon terme sa production et dans les meilleurs délais, l’ENAD est dans l’obligation d’utiliser des composés chimiques produits localement et soumis toutefois à autorisation délivrée par la direction des produits sensibles du ministère de l’Énergie. En ces moments difficiles, on table sur un assouplissement des procédures pour assurer un accompagnement aux entreprises, notamment l’ENAD qui répond favorablement aux besoins de la nation à l’effet de mettre fin à cette pandémie», plaide une source autorisée de l’ENAD.
Oussama Khitouche