Accueil National L’enseignement inclusive en débat

Béjaïa - Université Abderrahmane Mira

L’enseignement inclusive en débat

78

«L’université algérienne et les pratiques inclusives : de la réalité aux perspectives» est le thème d’une journée d’étude internationale qu’abritera, lundi prochain (28 janvier), le campus d’Aboudaou de l’université Abderrahmane Mira de Béjaïa.

Cette rencontre scientifique sera organisée par la faculté des lettres et des langues en collaboration avec le vice-rectorat des relations extérieures, de la coopération, de l’animation et de la communication et des manifestations scientifiques, ainsi que la cellule d’accompagnement, de sensibilisation, d’appui et de médiation (CASAM).

Au cœur de cette journée d’étude, qui connaîtra la participation d’éminents savants étrangers, la question de l’adaptation de l’enseignement à la fois aux spécificités socioculturelles et aux progrès universels. En Algérie, selon les initiateurs de cette journée d’étude, «malgré les changements que des programmes ont à plusieurs reprises annoncés, dans la réalité, aucune transformation significative n’est amorcée».

Pour cause, lorsque’on observe actuellement les universités algériennes, soutiennent-ils, «force est de constater que les méthodes d’enseignement dites traditionnelles, centrées sur le formateur, sont légion (cours magistral, livres, présentation)». Toutefois, et avec l’installation en 2011 de sa cellule d’accompagnement, de sensibilisation, d’appui et de médiation (CASAM), suite à sa participation au projet TEMPUS, l’université de Béjaïa, selon les organisateurs de cet évènement, «est en passe de devenir la référence d’un nouveau moment historique de développement de l’université algérienne, moment d’introduction de la logique qualitative dans la logique quantitative, devant faire de l’université une structure au service du développement de l’économie et de la société».

Parmi les objectifs de cette journée d’étude : alimenter les débats, comprendre les réalités, identifier les difficultés et entrevoir les meilleures possibilités de mise en œuvre de méthodes de sensibilisation, d’accompagnement, d’enseignement et d’évaluation inclusives dans l’université algérienne. Les intervenants aborderont plusieurs questions pour essayer de comprendre les enjeux de l’université inclusive.

Il s’agit principalement de répondre aux problématiques suivantes : que sont les méthodes de sensibilisation, d’accompagnement, d’enseignement et d’évaluation inclusives ? Qu’est-ce qui justifie leur nécessité ? Qu’impliquent-elles sur le personnel pédagogique, les enseignants et les apprenants ? Vers quoi peuvent-elles faire évoluer les missions et les résultats de l’universitaire ? Quels sont leurs implications sur les comportements, les moyens, les méthodes, les décisions et les relations ? Autant de questions qui seront traitées durant ce séminaire scientifique.

B. S.