Accueil National Les associations sportives manifestent

BOUIRA - Le départ du DJS et de son chef de service réclamé

Les associations sportives manifestent

46

Plusieurs représentants d’associations sportives de la commune de Bouira ont organisé, avant-hier, une action de protestation devant le siège de la DJS pour exiger le départ du DJS et de son chef de service. Les protestataires, brandissant des pancartes et banderoles dénonçant les deux responsables du secteur du sport dans la wilaya, accusent ces derniers d’être les premiers responsables de la faillite du sport dans la wilaya et exigent leur départ.

Après une première halte au niveau du siège de la DJS, et en l’absence des deux responsables, les contestataires ont improvisé une marche en direction du siège de la wilaya où un autre rassemblement a été tenu sur place. Une délégation a été reçue par le wali de Bouira, Mustapha Limani pendant une heure. Ces derniers lui ont remis une plateforme de revendications et de doléances paraphée du cachet de dix-neuf associations sportives de la commune de Bouira.

«En dépit de la disponibilité d’un nombre important d’infrastructures sportives et d’un potentiel humain pétri de qualités et de compétences, le secteur de la jeunesse et des sports souffre de négligence et de mauvaise gestion de la part de son responsable et de son chef de service», qu’ils citeront nommément, lit-on dans la déclaration. Ces derniers dénoncent ce qu’ils qualifient de «mépris et de marginalisation des responsables du secteur» qu’ils accusent, de ne pas «valoriser les acquis obtenus par le secteur, un fonds de wilaya dérisoire, réparti de manière inéquitable et ne profitant qu’à certaines ligues et clubs qui n’activent pas au détriment d’autres plus prolifiques».

Les protestataires exigent aussi «l’ouverture d’une enquête concernant l’octroi et la répartition du fonds de wilaya détourné de sa vocation avec la complicité du chef de service et de certains responsables de clubs qui, dans le contrat programme, inscrivent des disciplines ou sections sportives fictives pour gonfler la subvention du fonds de wilaya», citant à titre d’exemple entre autres, la ligue de volley-ball qui aurait bénéficié d’une importante somme d’argent sans qu’aucun club ne soit affilié, etc.

Au bout d’une heure de discussion, le premier magistrat de la wilaya a promis «d’intervenir et de prendre des décisions fermes dans les plus brefs délais», rapportera un des membres de la délégation reçue par le wali. Ceci dit, accosté à ce sujet, M. Djender, le DJS de Bouira, se refusera à tout commentaire : «Je n’ai jamais fermé les portes de mon bureau à quiconque», s’est-il contenté de dire.

M’hena A.